Soutenance: Sophie Reculin, L’invention et la diffusion de l’éclairage public (1697-1789)

Sophie Reculin soutiendra le vendredi 29 septembre 2017, à partir de 14h, à l’université de Lille 3, salle de séminaire de l’IRHiS, sa thèse intitulée « Le règne de la nuit désormais va finir ». L’invention et la diffusion de l’éclairage public dans le royaume de France (1697-1789), devant un jury composé de :

Catherine Denys (directrice)
Alain Cabantous
Natacha Coquery
Liliane Hilaire-Pérez
Brigitte Marin
Darrin McMahon
La thèse analyse le processus d’introduction, de diffusion, et d’appropriation de l’éclairage public à l’échelle du royaume de France, le passage de la ville illuminée à la ville éclairée au cours du XVIIIe siècle.
Les premières lanternes publiques sont imposées dans les principales villes de province en 1697, trente ans après leur établissement à Paris. D’abord contesté, l’éclairage public devient à partir des années 1770 une marque d’urbanité, un
instrument de contrôle policier et un outil de justice spatiale. À partir de l’abondante documentation des archives municipales, départementales et nationales, la thèse étudie les évolutions techniques de l’éclairage public à travers les processus décisionnels à l’origine de son adoption, de l’innovation de la lanterne à chandelle à la « révolution du réverbère ». Elle analyse les conditions économiques, financières et sociales du développement de l’éclairage public (contrats passés avec les entrepreneurs, recours aux experts, circulation des savoirs et des expériences, influence de l’entreprise Tourtille Sangrain, professionnalisation des allumeurs). Il s’agit enfin d’interroger sa réception par les citadins et la « révolution culturelle » (D. Roche) induite dans les usages nocturnes de la ville (le développement des loisirs, la surveillance des espaces portuaires). La thèse propose enfin d’appréhender l’éclairage public comme un objet d’histoire urbaine globale en résonance avec l’actualité (économies d’énergie, pollution lumineuse).

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *