Archives pour la catégorie Colloques / Séminaires

Journée d’étude : Histoire de Pise au XIVe siècle, Université de Pise, 10 avril 2015

Pise de la Grande peste à la conquête florentine (1348-1406)

Nouvelles orientations pour l’histoire d’une société en crise

 

Journée d’étude

Pise, Università, Dipartimento di Civiltà e forme del Sapere, Via Pasquale Paoli 15,

vendredi 10 avril 2015

Programme en pièce jointe : PISE_PROGRAMMES COMBINES

Organisateurs : Sylvie Duval (EfR / CNRS/ CIHAM ; duvalsylvie@hotmail.com);

Alma Poloni (Università di Pisa ; a_poloni75@hotmail.com) ;

Cédric Quertier (EfR / LAMOP; cedric.quertier@gmail.com).

Interventions de 25 minutes, suivies d’un débat de 15 minutes

9h : accueil des participants.

9h15-9h45 : Giuseppe Petralia (Università di Pisa) : introduction

 

Les évolutions de la société pisane à la fin du Moyen Age

Président : Laurent Feller (Université Paris 1/LAMOP)

9h45-10h30 : Mauro Ronzani (Università di Pisa) : « Il complesso della cattedrale nel secondo Trecento: completamento degli edifici, sviluppo degli allestimenti interni, fruizione religiosa e ‘civile’ »

10h30-11h15 : Sylvie Duval (EfR/CNRS/CIHAM) : « La société pisane vue à travers les testaments » (titre provisoire)

11h15-11h30 : pause

11h30-12h15 : Cecilia Ianella (Università di Pisa) :« La rappresentazione della città. Pisa per immagini » (titre provisoire)

12h15-12h45 : discussion

12h45-14h30 : Repas

 

14h30-15h : Table ronde des doctorants : Marco Conti (CIHAM), « Imposer la ville: étude de la fiscalité à Bologne de la fin du XIIIe au début du XVe siècle » et Philippe Lefeuvre (LAMOP), « Les hiérarchies des sociétés rurales du Chianti (Toscane) aux XIIe et XIIIe siècles ».

L’économie pisane confrontée à la crise

Président : Armand Jamme (CNRS/CIHAM)

15h-15h45 : Alma Poloni (Università di Pisa) :« Economia e società a Pisa nella seconda metà del Trecento » (titre provisoire)

15h45-16h30 : Cédric Quertier (EfR/LAMOP) : « Les étrangers à Pise : les cas de la nation des marchands florentins et du quartier de San Vito » (titre provisoire)

16h30-16h45 : pause

16h45-17h30 : Jérôme Hayez (CNRS/LAMOP) : « S’observer, coopérer, se fréquenter ou rester avec les siens. Les interactions entre marchands florentins et pisans dans les correspondances Datini vers 1400 »

17h30-18h : discussion.

 

18h : Sandro Carocci (Università Roma Tor Vergata / responsable du projet de recherche “La mobilità sociale nel Medioevo italiano (secoli XII-XV))”, PRIN 2012) : conclusions

Pisa dalla Peste alla conquista fiorentina (1348-1406)

Nuovi orientamenti per la storia di una società in crisi

 

 

Giornata di Studio

 

 

 

Pisa, Università, Dipartimento di Civiltà e forme del Sapere, Via Pasquale Paoli 15,

venerdì 10 avril 2015

Organizzatori : Sylvie Duval (EfR / CNRS/ CIHAM ; duvalsylvie@hotmail.com);

Alma Poloni (Università di Pisa ; a_poloni75@hotmail.com) ;

Cédric Quertier (EfR / LAMOP; cedric.quertier@gmail.com).

Interventi di 25 minuti, seguiti da 15 minuti di debatitti

9:00 : Saluti.

9:15-9:45 : Giuseppe Petralia (Università di Pisa) : introduzione

 

Evoluzioni della società pisana alla fine del Medioevo

Presiede : Laurent Feller (LAMOP/Université Paris 1)

9:45-10:30 : Mauro Ronzani (Università di Pisa) : « Il complesso della cattedrale nel secondo Trecento: completamento degli edifici, sviluppo degli allestimenti interni, fruizione religiosa e ‘civile’ »

10:30-11:15 : Sylvie Duval (EfR/CNRS/CIHAM) : « La société pisane vue à travers les testaments » (titolo provvisorio)

11:15-11:30 : pausa

11:30-12:15 : Cecilia Ianella (Università di Pisa) :« La rappresentazione della città. Pisa per immagini » (titolo provvisorio)

12:15-12:45 : discussione

12:45-14:30 : pausa pranzo

 

14:30-15:00 : Tavola rotonda con i dottorandi : Marco Conti (CIHAM), « Imposer la ville: étude de la fiscalité à Bologne de la fin du XIIIe au début du XVe siècle » et Philippe Lefeuvre (LAMOP), « Les hiérarchies des sociétés rurales du Chianti (Toscane) aux XIIe et XIIIe siècles ».

L’economia pisana di fronte alla crisi.

Presiede : Armand Jamme (CNRS/CIHAM)

15:00-15:45 : Alma Poloni (Università di Pisa) :« Economia e società a Pisa nella seconda metà del Trecento » (titolo provvisorio)

15:45-16:30 : Cédric Quertier (EfR/LAMOP) : « Les étrangers à Pise : les cas de la nation des marchands florentins et du quartier de San Vito » (titolo provvisorio)

16:30-16:45 : pausa

16:45-17:30 : Jérôme Hayez (CNRS/LAMOP) :« S’observer, coopérer, se fréquenter ou rester avec les siens. Les interactions entre marchands florentins et pisans dans les correspondances Datini vers 1400 »

17:30-18:00 : discussione.

 

18:00 : Sandro Carocci (Università Roma Tor Vergata / Responsabile del progetto di ricerca “La mobilità sociale nel Medioevo italiano (secoli XII-XV))”, PRIN 2012) : Conclusioni

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Appel à comm: quand on arrive en ville (18e-21e siècles), Bruxelles, 15-16 octobre 2015

Organisé à Bruxelles les 15 et 16 octobre 2015, le colloque « Quand on arrive en ville. Espaces, transports, perceptions et représentations (18e-21e siècles) » est une initiative du projet de recherche MICM-arc (micmarc.ulb.ac.be), basé à l’Université libre de Bruxelles. À travers la problématique de l’arrivée en ville, de ses modalités, des impressions et des représentations qui en découlent, le colloque permettra d’interroger les rapports entre mobilité, culture et identité métropolitaine qui sont au cœur de ce projet de recherche.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Séminaire, “Mesurer la ville juste”, Lyon, 3 mars 2015

Dans le cadre du cycle de séminaires “La ville juste”, soutenu par l’ED Sciences Sociales et le Labex IMU,

cette journée sur le thème “Mesurer la ville juste” est  organisée par Manuel Appert (géographe), Christian Montes (géographe) et Valerie Sala-Pala (politiste).

Mardi 3 mars 2015 (ISH, 14 av. Berthelot, Lyon 7e, salle Marc Bloch)

9 h 30 à 12 h 30
Antoinette Baujard, économiste, Saint‐Etienne
« Qu’est‐ce que les théories économiques de la justice ? »

Emmanuelle Boulineau, géographe, ENS Lyon
« Saisir la pauvreté en Europe: problèmes de recherche. »

Déborah Gaudard, doctorante en sécurité internationale et défense, Lyon 3
« Un regard sur la place des bidonvilles dans la lutte contre le trafic de drogues au Brésil. La favela comme problème ; la favela comme solution. »

12h30 – 14 h déjeuner‐buffet sur place

14 h à 17 h
Christina Aschan‐Leygonie, géographe, Lyon 2
« Comment évaluer les inégalités environnementales et sociales dans la ville, sources d’injustice sanitaire ? »

David Mateos Escobar, doctorant, “Mesurer la distribution des groupes sociaux dans l’espace résidentiel : une réflexion sur la ville
injuste. »

Discussion animée par les doctorants

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Journée d’études “De la santé à l’environnement, savoirs urbains en perspective historique (XVIIIe-XXIe siècles)”, Lyon, 6 mars 2015

 Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes
(UMR 5190 LARHRA)

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

CFP : “Dangerous cities ? Crime, gender and survival strategies in European towns, 1600-1900″, American Historical Association

Call for Papers – Panel Proposal Annual Meeting of the American Historical Association
January 7-10, 2016, Atlanta Georgia
 
 
Dangerous cities? Crime, gender and survival strategies in European towns 1600-1900.

 
Questions related to changes in the proportion of female offenders are of central importance in the debates among historians of crime. There is a general agreement that the urban setting is a key factor in explaining “high” levels of female crime in the early modern period (Beattie 1978; Shoemaker 1991; Feeley 2010; Van der Heijden 2013). Women in the city are believed to have led a more independent and public life than women in the countryside. This was especially the case for the many migrant women that were working in domestic service and in the early industries. It is this same independence that is said to have made these women more vulnerable. They often lacked access to formal and informal social support networks and therefore suffered more in times of economic and social crises. By analysing crime as part of a broader makeshift economy, historians have argued that urban (migrant) women were therefore more susceptible to commit crime as a way to support themselves – thereby explaining the fluctuations of female crime rates through time (early modern vs modern period) and place (urban vs rural).

However, there is still a lack of systematic research to understand the relationship between gender, the lack of social support networks, and the effects of poverty on crime. Existing gender norms might for example have influenced the way that (migrant) men and women were incorporated in urban networks and the level of independence they were able to achieve. At the same time, offenders could use dominant perceptions of gender strategically in their criminal process (King 2000). There is a need for a structural comparison between the survival strategies of (migrant) men and women in the city as well as a more developed comparison between urban and rural crime patterns.

This panel invites papers dealing with (one of) the following questions:

-        Were there differences in proportion of citizens and migrants among offenders and in the type of crimes committed by them? If so, how do we explain this?
–        What were the differences in crime employed as a survival strategy by men and women? And how did gender roles influence these?
–        How did the legal position of offenders (i.e. possessing citizenship or not) affect their trial and punishment?
–        What were the different (in)formal control mechanisms that could affect recorded crime? (For example, the existence of guild courts, neighbourhood associations or household authority).
–        Was there a difference in ‘open’ cities and ‘closed’ cities in relation to the support networks migrants were able to access?

Call for papers:
Researchers interested in participating to this panel are invited to send a short abstract (ca. 200-250 words) to j.m.kamp@hum.leidenuniv.nl by February 10th 2015.
Selected candidates will be notified the following day and the panel proposal will be submitted to the AHA by February 15th 2015.
Find more information on the AHA annual meeting here: http://www.historians.org/annual-meeting/future-meetings

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Proposez des sessions à la conférence EAUH 2016 !

L’appel à propositions de sessions du XIIIe Colloque International d’Histoire Urbaine organisé à Helsinki (24-27 aout 2016) est ouvert.

Le thème général est “Reinterpreting Cities”.

La soumission se fait, en français ou en anglais, jusqu’au 1er mars 2015 sur le site de la conférence : https://eauh2016.net/

Le calendrier jusqu’à la conférence est disponible sur la page  https://eauh2016.net/?page_id=41

La présentation des propositions de sessions doit comprendre les éléments suivants:

  1. Le titre de la session.
  2. Un résumé de 200-400 mots contenant une description cohérente du thème de la session, une question centrale et une liste de sujets clés. Le thème de la session doit s´inscrire dans le contexte de l´historiographie récente. Le texte de la proposition doit expliquer en quoi le thème suggéré est actuel et important, préciser quel est l´objectif de la session et énumérer une liste de sujets potentiels se rapportant au thème. Les sessions qui portent sur des thèmes abordés d’un point de vue comparatif, qui englobent un ou plusieurs pays et élargissent la perspective au-delà de l’Europe, sont particulièrement bienvenues.
  3. Le type de session proposée: soit une session principale (3 heures, max. 7-8 communications), soit une session spécialisée (1,5 heures, max. 3-4 communications). “Le comité scientifique pourra donner la préférence aux sessions spécialisées traitant de thèmes novateurs.”
  4. Le nom, l’affiliation institutionnelle avec l´adresse postale et l’adresse de courriel de chacun des organisateurs de la session. Chaque session doit être coordonnée par deux organisateurs minimum. La priorité sera donnée aux sessions co-organisées par des chercheurs de différents pays.
  5. Un court CV d’une page de chacun des organisateurs de la session, faisant mention de leur expérience antérieure dans l’organisation de séances semblables (une liste exhaustive n’est pas requise). Les jeunes chercheurs sans expérience peuvent indiquer la liste de leurs communications dans des conférences internationales. Toutes les conférences de l´AEHU reposent sur un appel à contributions ouvert. Par conséquent, les sessions proposées ne doivent pas être constituées sur la base d´une liste préétablie de conférenciers. En principe, les organisateurs de la session ne devraient pas présenter de communication.

NB: Les chercheurs ne peuvent télécharger qu’une seule proposition de séance.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Journée d’études, “Les cités nouvelles en questions”, 23 janvier 2015 (Ecole d’archi, Champs sur Marne)

Groupe de travail transversal du Labex Futurs urbains

Usages de l’Histoire et devenirs urbains

 

Les cités nouvelles en questions

Journée d’études du vendredi 23 janvier 2015 organisée dans le cadre de la Semaine du Labex

Ecole d’Architecture de la Ville et des Territoires, 12 avenue Blaise Pascal, Champs sur Marne (amphi 130)

Programme

 9h15-9h45 : Accueil

9h 45 : Introduction (Loïc Vadelorge, UPEM, ACP)

10 h – 10 h 50 : Première session : De l’Utopie à l’aménagement sous la présidence de Denis Bocquet (Ensa Strasbourg / laboratoires Amup- Latts)

10 h – 10 h 25 : Frédéric Moret (UPEM, ACP) : « Socialisme, christianisme et ville nouvelle : Victoria, la cité modèle de James Silk Buckingham »

 10 h 25 – 10 h 50 : Laurent Coudroy de Lille (IUP-Lab’Urba) : « La lente émergence de l’idée de cité nouvelle au sein de l’ « école française d’urbanisme »

 10 h 50-11 h 20 : Débat avec la salle

 

11h 20 – 13 h : Seconde Session : Etre une ville nouvelle : 50 ans après sous la présidence de Christine Lelévrier (Lab’ Urba)

11h20-11h45 : Fabien Bellat (Université de Togliatti) : « Retour vers l’utopie ? La ville neuve soviétique de Togliatti »

 11h45-12h10 : Mark Clapson (University of Westminster) : « The British new towns since 1946: what are the lessons of their history for their future?”

12h10-13h: Débat avec la salle

 

13 h –14 h : pause déjeuner

14 h – 17 h 30 : Troisième session : Expertises et circulations internationales sous la présidence de Nathalie Lancret (ENSA Paris-Bellevile, AUSSER)

 14 h – 14 h 25 : Jérôme Bazin (UPEM, CRHEC) : « Supposées semblables. Les villes nouvelles socialistes en Europe de l’Est »

14 h 25 – 14 h 50: Clément Orillard (IUP, Lab Urba): « La politique française des « villes nouvelles » dans les études à l’export : Le cas de la collaboration avec l’Argentine »

14 h 50 -15 h 15 : Loïc Vadelorge (UPEM, ACP) : « Le tropisme international des villes nouvelles françaises dans les années 1970 : Pratiques, enjeux et contextes de trois voyages d’études : Québec, Arabie Saoudite, Chine »

15 h 15 – 15 h 40 : Carine Henriot (Paris I- UTC-GSU) : « Bâtir des cités nouvelles chinoises : De la Paris de l’Orient à la ville durable made in Shanghaï »

15 h 40 -16 h 40 : Débat avec la salle

16 h 40 : Conclusions de la journée d’études par Rosemary Wakeman (professor of History, Director, Urban Studies Program, Fordham University, New York)

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

“Des civilisations au miroir de leurs cités”, journée APHG-Lyon, 22 janvier 2015

L’Association des Professeurs d’Histoire Géographie, Régionale de Lyon, organise depuis plusieurs années, en partenariat avec  l’Inspection d’Académie du Rhône, une journée de formation destinée aux enseignants du second degré. L’enjeu de cette journée est de  présenter l’état de l’historiographie et des connaissances sur des thèmes abordés par les programmes scolaires. C’est l’occasion de tisser des liens entre recherche universitaire et transmission des savoirs en lycées et collèges, dans un souci d’actualisation des connaissances. Cette journée de formation est organisée  conjointement entre l’APHG, l’Université Lyon 3 – Jean Moulin,  l’Inspection d’Académie et le Musée des Confluences. Elle permettra en outre de découvrir le nouveau Musée des Confluences qui a ouvert en décembre 2014, ses collections ainsi que les ressources pédagogiques qu’il peut offrir aux enseignants.

Lieu : Musée des Confluences, 86 quai Perrache, 69002 Lyon

PROGRAMME
L’entrée thématique de cette journée se rapporte aux Mondes lointains, compris comme des entités territoriales et des civilisations éloignées de notre société actuelle. Par des études de cas, de  l’Antiquité au XXIe siècle, elle veut multiplier les lieux et les époques, toujours en lien avec les programmes scolaires. Le fil rouge des différentes interventions est une histoire des civilisations par le biais des villes dans leur identité spatiale, politique, religieuse et sociale. L’organisation thématique suit celle des collections du musée. Chaque  communication sera de 30 min suivi d’un échange de 15 min.

9h : accueil des participants et introduction de la journée

Des modèles de cité (Grèce, Rome)
9h15 : Christian Bouchet [Lyon 3] : La démocratie athénienne, entre défense et contestations (VI-IVe s.)
10h : Virginie Hollard [Lyon 2] : La cité romaine : un cadre politique et un modèle à diffuser.

10h45 : pause

Ville et religion (Islam)
11h : Dominique Valérian [Lyon 2] : Ville musulmane ou villes des pays d’Islam ? perspectives historiographiques et étude de cas (Le Caire)

Musée des confluences
11h45 : Sylvie Boucherat et Laura Foulquier : Les collections et les expositions du musée : des ressources pédagogiques pour les enseignants.

12h30 : repas

L’altérité (Chine)
14h : Jérôme Bourgon [CNRS] : Les deux capitales des Han, un modèle d’altérité ?
14h45 Xiaohong Xiao-Planes [INALCO] : Les villes chinoises depuis 1949 : changement et continuité du modèle de développement urbain.

15h30 : pause

Les rencontres (Amérique et Afrique)
15h45 : Nadine Béligand [Lyon 2] : De Tenochtitlan à Mexico. L’empire aztèque face à la conquête espagnole.
16h30 : Claude Prudhomme [Lyon 2] : Dakar, Léopoldville (Kinshasa), Lagos : héritages africains et transfert de modèles européens au XIXe siècle.

A partir de 17h15 : accès aux collections du musée
Contact : Pierre-Jean Souriac – pierre-jean.souriac@univ-lyon3.fr

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Journées de la SFHU 2015 “Animaux dans la ville” – Programme

Animaux dans la ville, de l’Antiquité à l’époque contemporaine

Journées de la Société Française d’Histoire Urbaine

15 et 16 janvier 2015

Soutenues par le CHREC, l’ENVA et le Lab’URBA

Ecole nationale vétérinaire d’Alfort

7 avenue du général de Gaulle, 94700 Maisons-Alfort, Amphithéâtre d’honneur

Métro ligne 8, Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort ; entrée principale

Les questionnements actuels sur l’environnement urbain et sur l’histoire du vivant engagent à reprendre l’examen de l’évolution des rapports entre les hommes et les animaux en ville. Pour dépasser l’opposition simpliste d’une ville d’autrefois peuplée d’animaux et d’une ville d’aujourd’hui dont ils auraient été exclus, la SFHU, l’UPEC (CRHEC et Lab’Urba) et l’ENVA proposent de tirer partie des acquis de l’historiographie récente pour comprendre les modalités de la présence animale dans l’espace urbain et les pratiques qui ont régi les relations entre les hommes et les bêtes de l’Antiquité à la période contemporaine. Quels animaux trouve-t-on en ville ? Comment s’y dessinent les limites entre le sauvage et le domestique, entre les animaux que l’on se plaît à exhiber, ceux que l’on tolère et ceux que l’on cherche, souvent en vain, à éradiquer ? Qu’en est-il des réglementations urbaines ? Quelles sont, en somme, les modalités d’une vie en commun ? Quelles sont, en somme, les modalités d’une vie en commun ? En s’appuyant sur des sources diverses, les communications de ces journées permettront de mesurer la variété historique et géographique des façons de percevoir les animaux dans la ville et des manières de faire avec eux.

Téléchargez le programme en PDF: pdf1501_Animaux dans la ville_programme

Jeudi 15 janvier 

14h Accueil

14h30 ouverture Marc Gogny, directeur de l’Ecole vétérinaire d’Alfort

Caroline Ollivier-Yaniv, vice-présidente Humanités et société, chargée de l’accompagnement du projet de création de la nouvelle université

Denis Menjot, président de la SFHU

15h Nathalie Blanc, CNRS-Université de Paris Diderot-Paris 7, Introduction

Présidence : Christophe Chandezon, Université Paul Valéry-Montpellier III

Présence animale en ville

15h30 François Gerardin, Yale University, « Ces animaux qui font la ville : animaux sacrés et éléphants de guerre dans les mondes urbains de l’Egypte ptolémaïque »

15h50 Noémie Gautier, Université de Rennes-2, LAHM, « La faune domestique dans la cité pompéienne : place et gestion des populations animales en contexte urbain »

16h10 Antoine-Marie Graziani, Université de la Corse, Pascal Paoli, « Animaux familiers, animaux non désirés, animaux tolérés dans les villes corses à l’Epoque moderne »

discussions et pause 16h30-17h

17h Sophie Richelle, Université du Luxembourg, « Bestiaire des hospices. Présences et implications des animaux dans les hospices de vieillards (Bruxelles-XIXe siècle) »

17h20 Jacques Yomb, Université de Douala, « La socio-économie de l’élevage du porc en milieu urbain camerounais : entre survivances culturelles et construction d’une situation de rente »

Discussion 17h40-18h

Mise en scène animale

18h Bénédicte Percheron, Université de Rouen, « Sciences naturelles, spectacles et animaux à Rouen au XIXe siècle »

18h20 Violette Pouillard, Université libre de Bruxelles-Université Jean Moulin-Lyon3, « Permanences et évolutions des rapports aux animaux de zoos (vers 1793-vers 2000) »

discussions 18h40

19h cocktail et remise du prix de la SFHU

Vendredi 16 janvier :

9h accueil

Présidence : Denis Menjot, président de la SFHU

Animaux et réglementations urbaines

9h30 Mathieu Beghin, Université de Picardie Jules Verne, « La place de l’animal au sein des politiques urbaines à la fin du Moyen Âge. L’exemple des villes du Nord »

9h50 Julien Briand, Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne, « Réglementer la présence des animaux en ville. Le cas des villes champenoises à la fin du Moyen Âge »

10h10 Isabel Drumond-Braga, Universidade de Lisboa, « Les animaux dans les villes portugaises de l’Epoque moderne : les politiques publiques et les pratiques quotidiennes »

discussion et pause 10h30-11h

Mort animale

11h Alice Bourgois, Université de Picardie Jules Verne, « Chemin des bœufs : exploitations et utilisations des animaux dans la ville antique de Vieil-Evreux (27) aux IIIe et IVe siècles ap. JC »

11h20 Alice Franck, Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne/CEDEJ Khartoum, Jean Gardin, Université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne, Olivier Givre, Université Lumière Lyon-2, « La mort animale rituelle et profane : circulation des normes et des représentations (France, Balkans, Soudan) »

discussion 11h40-12h

Présidence : Thierry Paquot, Institut d’urbanisme de Paris

Chevaux et chiens en ville

14h Julien Wilmart, Université Paris Sorbonne-Paris 4, Université de Saint-Louis (Bruxelles), « Des chevaux et des Mousquetaires dans le Paris des XVIIe et XVIIIe siècles : des infrastructures utilitaires à la représentation symbolique » 

14h20 Christophe Degueurce, Ecole nationale vétérinaire d’Alfort, « La question de la ferrure des chevaux de travail à Paris au XVIIIe et XIXe siècle »

14h40 Laurent Lopez, Université Paris Sorbonne-Paris 4, « Animaux et forces de l’ordre dans les villes françaises de la fin du XIXe siècle »

discussion et pause 15h-15h30

15h30 Jean-Luc Laffont, Université de Perpignan-Via Domitia, « Les chiens dans la ville : le cas de Toulouse (fin XVIe-milieu XIXe siècle) »

15h50 William Riguelle, Université catholique de Louvain, « Le chien dans la rue aux XVIIe et XVIIIe siècles : entre utilité et nuisance. Le cas des villes du sud de l’actuelle Belgique »

16h10 Arnaud Exbalin, Casa de Velázquez, « La grande tuerie des chiens. Mexico, fin XVIIIe siècle »

discussion : 16h30

17h conclusion Daniel Roche, Collège de France

17h30 visite du musée Fragonard

Comité d’organisation : Jérôme Bazin, Florence Bourillon, Laurent Coudroy de Lille, Christophe Degueurce, Jean Estebanez, Stéphane Frioux, Virginie Mathé, Denis Menjot.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Programme du séminaire “Seine-Saint-Denis Paris Banlieues”, 2014-2015

Seine-Saint-Denis Paris Banlieues
2014-2015
 
(entrée libre/invitation à diffuser)
Le séminaire entre dans sa cinquième année. Il prolonge le groupe de travail « banlieues » réuni au Cevipof de 1984 à 1994. Pluridisciplinaire dans sa conception, ce séminaire est ouvert aussi bien aux universitaires et aux étudiants qu’aux praticiens de terrains. Il réunit des chercheurs travaillant dans les champs de la géographie, de la sociologie, de l’économie, de l’histoire ou de la science politique, des professionnels, des militants, des élus et des fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales.
Ce séminaire s’attache à décrypter et à confronter les expériences et les regards sur les banlieues en transformation, des territoires ségrégés, aux histoires politiques clivées, façonnées par l’immigration et les politiques de peuplement. Dans la perspective d’échanges fructueux, une participation régulière est souhaitée.
Cevipof
Sciences Po. Paris
98 rue de l’Université Paris 7e (Métro Solférino ou Assemblée nationale)
17 h. – 19 h. / Salle Annick Percheron
 
Organisateurs :
Marie-Hélène Bacqué (sociologue, urbaniste, Université Paris Ouest Nanterre, laboratoire Mosaïques LAVUE), EmmanuelBellanger (historien, Centre d’histoire sociale du XXe siècle, CNRS/Université Paris 1),
et Henri Rey (politiste, Cevipof)
 
 
Séance 2. Mercredi 10 décembre
La politique de la ville a-t-elle changé la banlieue ?
 
Parmi nos invités :
 
Marianne Bureau, directrice de Jade, association d’insertion à La Courneuve
Mériem Derkaoui, maire adjointe d’Aubervilliers, Vice-présidente de Plaine commune en charge de la rénovation urbaine
 
Renaud Epstein, maître de conférences en science politique, Université de Nantes
 
François Lamy, député socialiste de l’Essonne, ancien ministre de la Ville (2012-2014)
 
 
Séances suivantes :
Séance 3 : jeudi 5 février : quelle place pour les associations en banlieue?
 
Séance 4 : jeudi 19 mars (changement de date) : Nouveaux élus, nouvelles élites de banlieues ?
Séance 5 : jeudi 16 avril : Quel Grand Paris au lendemain des élections départementales ?
 
Séances précédentes :
Séance du 20 novembre 2014 : Banlieues : qui sont les « prolétaires » ?
 
Joël Biard, président de l’Institut d’histoire sociale CGT d’Ile-de-France
Gérard Mauger, sociologue, directeur de recherche du CNRS au Centre de sociologie européenne (CSE)
Simon Ronaï, géographe, directeur du bureau d’études ORGECO
 

Emmanuel Bellanger

Chargé de recherche du CNRS
Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CHS) UMR 8058 CNRS
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
http://histoire-sociale.univ-paris1.fr/spip.php?article20

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts