Archives pour la catégorie Colloques / Séminaires

Journée d’études “Les femmes et la ville XIXe-XXe s.”, 24 mars 2015, Bruxelles

Journée d’étude – CENA 24 mars 2015

 

Les femmes et la ville

BRUXELLES-MONTRÉAL XIXE-XXE SIÈCLES

Le Centre d’études nord-américaines (CENA) de l’ULB organise le 24 mars prochain une journée d’étude consacrée aux femmes et la ville.

Co-organisée par Nicolas Kenny, membre invité de MICM-arc cette année, la journée comptera plusieurs interventions de membres et amis de l’ARC. Le programme se trouve en cliquant sur le lien ci-dessous.

Journée-détudes-Les-femmes-et-la-ville-CENA-24-mars

Où ? ULB, Maison des Arts (56, avenue Jeanne)

Comment ? Informations et inscriptions: Philomène Gallez (pgallez@ulb.ac.be)

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Séance de séminaire “Le genre de la ville”, Lyon, 1er avril.

La prochaine séance du séminaire doctoral sur le genre “Savoirs, objets, méthodes” se déroulera le mercredi 1er avril de 16h à 19h à l’Institut des Sciences de l’Homme, en salle Ennat Léger, 14 avenue Berthelot, Lyon.

Elle est ouverte aux masterant.e.s, doctorant.e.s, post-doctorant.e.s et plus largement à tout chercheur.e.s intéressé.e.s par les questions de genre.

 

 Séance 2 : « Le genre de la ville »

Touriste dans le Quartier Rouge : approche intime des géographies morales d’Amsterdam 

Amandine Chapuis est chercheure post-doc JEDI à l’Université Paris-Est. Ses recherches doctorales portaient sur le rôle du tourisme dans la construction de la dimension spatiale des identités individuelles à Amsterdam. 

Paris, « le bordel de l’Europe » : quartiers chauds et géographie morale au XIXe siècle 

Lola Gonzalez-Quijano est postdoctorante au LARHRA à l’Université Lyon 2. Sa thèse s’intitule Filles publiques et femmes galantes. Des sexualités légitimes et illégitimes à l’intérieur des espaces sociaux et géographiques parisiens (1851-1914).

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Séminaire “Seine-Saint-Denis Paris Banlieues” 2014-2015, prochaine séance (19 mars)

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Journée d’étude “La parcelle dans tous ses états”, 2 avril 2015

Groupe Transversal du LABEX Futurs Urbains : Usages de l’histoire et devenirs urbains

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Journée d’étude : Histoire de Pise au XIVe siècle, Université de Pise, 10 avril 2015

Pise de la Grande peste à la conquête florentine (1348-1406)

Nouvelles orientations pour l’histoire d’une société en crise

 

Journée d’étude

Pise, Università, Dipartimento di Civiltà e forme del Sapere, Via Pasquale Paoli 15,

vendredi 10 avril 2015

Programme en pièce jointe : PISE_PROGRAMMES COMBINES

Organisateurs : Sylvie Duval (EfR / CNRS/ CIHAM ; duvalsylvie@hotmail.com);

Alma Poloni (Università di Pisa ; a_poloni75@hotmail.com) ;

Cédric Quertier (EfR / LAMOP; cedric.quertier@gmail.com).

Interventions de 25 minutes, suivies d’un débat de 15 minutes

9h : accueil des participants.

9h15-9h45 : Giuseppe Petralia (Università di Pisa) : introduction

 

Les évolutions de la société pisane à la fin du Moyen Age

Président : Laurent Feller (Université Paris 1/LAMOP)

9h45-10h30 : Mauro Ronzani (Università di Pisa) : « Il complesso della cattedrale nel secondo Trecento: completamento degli edifici, sviluppo degli allestimenti interni, fruizione religiosa e ‘civile’ »

10h30-11h15 : Sylvie Duval (EfR/CNRS/CIHAM) : « La société pisane vue à travers les testaments » (titre provisoire)

11h15-11h30 : pause

11h30-12h15 : Cecilia Ianella (Università di Pisa) :« La rappresentazione della città. Pisa per immagini » (titre provisoire)

12h15-12h45 : discussion

12h45-14h30 : Repas

 

14h30-15h : Table ronde des doctorants : Marco Conti (CIHAM), « Imposer la ville: étude de la fiscalité à Bologne de la fin du XIIIe au début du XVe siècle » et Philippe Lefeuvre (LAMOP), « Les hiérarchies des sociétés rurales du Chianti (Toscane) aux XIIe et XIIIe siècles ».

L’économie pisane confrontée à la crise

Président : Armand Jamme (CNRS/CIHAM)

15h-15h45 : Alma Poloni (Università di Pisa) :« Economia e società a Pisa nella seconda metà del Trecento » (titre provisoire)

15h45-16h30 : Cédric Quertier (EfR/LAMOP) : « Les étrangers à Pise : les cas de la nation des marchands florentins et du quartier de San Vito » (titre provisoire)

16h30-16h45 : pause

16h45-17h30 : Jérôme Hayez (CNRS/LAMOP) : « S’observer, coopérer, se fréquenter ou rester avec les siens. Les interactions entre marchands florentins et pisans dans les correspondances Datini vers 1400 »

17h30-18h : discussion.

 

18h : Sandro Carocci (Università Roma Tor Vergata / responsable du projet de recherche “La mobilità sociale nel Medioevo italiano (secoli XII-XV))”, PRIN 2012) : conclusions

Pisa dalla Peste alla conquista fiorentina (1348-1406)

Nuovi orientamenti per la storia di una società in crisi

 

 

Giornata di Studio

 

 

 

Pisa, Università, Dipartimento di Civiltà e forme del Sapere, Via Pasquale Paoli 15,

venerdì 10 avril 2015

Organizzatori : Sylvie Duval (EfR / CNRS/ CIHAM ; duvalsylvie@hotmail.com);

Alma Poloni (Università di Pisa ; a_poloni75@hotmail.com) ;

Cédric Quertier (EfR / LAMOP; cedric.quertier@gmail.com).

Interventi di 25 minuti, seguiti da 15 minuti di debatitti

9:00 : Saluti.

9:15-9:45 : Giuseppe Petralia (Università di Pisa) : introduzione

 

Evoluzioni della società pisana alla fine del Medioevo

Presiede : Laurent Feller (LAMOP/Université Paris 1)

9:45-10:30 : Mauro Ronzani (Università di Pisa) : « Il complesso della cattedrale nel secondo Trecento: completamento degli edifici, sviluppo degli allestimenti interni, fruizione religiosa e ‘civile’ »

10:30-11:15 : Sylvie Duval (EfR/CNRS/CIHAM) : « La société pisane vue à travers les testaments » (titolo provvisorio)

11:15-11:30 : pausa

11:30-12:15 : Cecilia Ianella (Università di Pisa) :« La rappresentazione della città. Pisa per immagini » (titolo provvisorio)

12:15-12:45 : discussione

12:45-14:30 : pausa pranzo

 

14:30-15:00 : Tavola rotonda con i dottorandi : Marco Conti (CIHAM), « Imposer la ville: étude de la fiscalité à Bologne de la fin du XIIIe au début du XVe siècle » et Philippe Lefeuvre (LAMOP), « Les hiérarchies des sociétés rurales du Chianti (Toscane) aux XIIe et XIIIe siècles ».

L’economia pisana di fronte alla crisi.

Presiede : Armand Jamme (CNRS/CIHAM)

15:00-15:45 : Alma Poloni (Università di Pisa) :« Economia e società a Pisa nella seconda metà del Trecento » (titolo provvisorio)

15:45-16:30 : Cédric Quertier (EfR/LAMOP) : « Les étrangers à Pise : les cas de la nation des marchands florentins et du quartier de San Vito » (titolo provvisorio)

16:30-16:45 : pausa

16:45-17:30 : Jérôme Hayez (CNRS/LAMOP) :« S’observer, coopérer, se fréquenter ou rester avec les siens. Les interactions entre marchands florentins et pisans dans les correspondances Datini vers 1400 »

17:30-18:00 : discussione.

 

18:00 : Sandro Carocci (Università Roma Tor Vergata / Responsabile del progetto di ricerca “La mobilità sociale nel Medioevo italiano (secoli XII-XV))”, PRIN 2012) : Conclusioni

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Appel à comm: quand on arrive en ville (18e-21e siècles), Bruxelles, 15-16 octobre 2015

Organisé à Bruxelles les 15 et 16 octobre 2015, le colloque « Quand on arrive en ville. Espaces, transports, perceptions et représentations (18e-21e siècles) » est une initiative du projet de recherche MICM-arc (micmarc.ulb.ac.be), basé à l’Université libre de Bruxelles. À travers la problématique de l’arrivée en ville, de ses modalités, des impressions et des représentations qui en découlent, le colloque permettra d’interroger les rapports entre mobilité, culture et identité métropolitaine qui sont au cœur de ce projet de recherche.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Séminaire, “Mesurer la ville juste”, Lyon, 3 mars 2015

Dans le cadre du cycle de séminaires “La ville juste”, soutenu par l’ED Sciences Sociales et le Labex IMU,

cette journée sur le thème “Mesurer la ville juste” est  organisée par Manuel Appert (géographe), Christian Montes (géographe) et Valerie Sala-Pala (politiste).

Mardi 3 mars 2015 (ISH, 14 av. Berthelot, Lyon 7e, salle Marc Bloch)

9 h 30 à 12 h 30
Antoinette Baujard, économiste, Saint‐Etienne
« Qu’est‐ce que les théories économiques de la justice ? »

Emmanuelle Boulineau, géographe, ENS Lyon
« Saisir la pauvreté en Europe: problèmes de recherche. »

Déborah Gaudard, doctorante en sécurité internationale et défense, Lyon 3
« Un regard sur la place des bidonvilles dans la lutte contre le trafic de drogues au Brésil. La favela comme problème ; la favela comme solution. »

12h30 – 14 h déjeuner‐buffet sur place

14 h à 17 h
Christina Aschan‐Leygonie, géographe, Lyon 2
« Comment évaluer les inégalités environnementales et sociales dans la ville, sources d’injustice sanitaire ? »

David Mateos Escobar, doctorant, “Mesurer la distribution des groupes sociaux dans l’espace résidentiel : une réflexion sur la ville
injuste. »

Discussion animée par les doctorants

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Journée d’études “De la santé à l’environnement, savoirs urbains en perspective historique (XVIIIe-XXIe siècles)”, Lyon, 6 mars 2015

 Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes
(UMR 5190 LARHRA)

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

CFP : “Dangerous cities ? Crime, gender and survival strategies in European towns, 1600-1900″, American Historical Association

Call for Papers – Panel Proposal Annual Meeting of the American Historical Association
January 7-10, 2016, Atlanta Georgia
 
 
Dangerous cities? Crime, gender and survival strategies in European towns 1600-1900.

 
Questions related to changes in the proportion of female offenders are of central importance in the debates among historians of crime. There is a general agreement that the urban setting is a key factor in explaining “high” levels of female crime in the early modern period (Beattie 1978; Shoemaker 1991; Feeley 2010; Van der Heijden 2013). Women in the city are believed to have led a more independent and public life than women in the countryside. This was especially the case for the many migrant women that were working in domestic service and in the early industries. It is this same independence that is said to have made these women more vulnerable. They often lacked access to formal and informal social support networks and therefore suffered more in times of economic and social crises. By analysing crime as part of a broader makeshift economy, historians have argued that urban (migrant) women were therefore more susceptible to commit crime as a way to support themselves – thereby explaining the fluctuations of female crime rates through time (early modern vs modern period) and place (urban vs rural).

However, there is still a lack of systematic research to understand the relationship between gender, the lack of social support networks, and the effects of poverty on crime. Existing gender norms might for example have influenced the way that (migrant) men and women were incorporated in urban networks and the level of independence they were able to achieve. At the same time, offenders could use dominant perceptions of gender strategically in their criminal process (King 2000). There is a need for a structural comparison between the survival strategies of (migrant) men and women in the city as well as a more developed comparison between urban and rural crime patterns.

This panel invites papers dealing with (one of) the following questions:

-        Were there differences in proportion of citizens and migrants among offenders and in the type of crimes committed by them? If so, how do we explain this?
–        What were the differences in crime employed as a survival strategy by men and women? And how did gender roles influence these?
–        How did the legal position of offenders (i.e. possessing citizenship or not) affect their trial and punishment?
–        What were the different (in)formal control mechanisms that could affect recorded crime? (For example, the existence of guild courts, neighbourhood associations or household authority).
–        Was there a difference in ‘open’ cities and ‘closed’ cities in relation to the support networks migrants were able to access?

Call for papers:
Researchers interested in participating to this panel are invited to send a short abstract (ca. 200-250 words) to j.m.kamp@hum.leidenuniv.nl by February 10th 2015.
Selected candidates will be notified the following day and the panel proposal will be submitted to the AHA by February 15th 2015.
Find more information on the AHA annual meeting here: http://www.historians.org/annual-meeting/future-meetings

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Proposez des sessions à la conférence EAUH 2016 !

L’appel à propositions de sessions du XIIIe Colloque International d’Histoire Urbaine organisé à Helsinki (24-27 aout 2016) est ouvert.

Le thème général est “Reinterpreting Cities”.

La soumission se fait, en français ou en anglais, jusqu’au 1er mars 2015 sur le site de la conférence : https://eauh2016.net/

Le calendrier jusqu’à la conférence est disponible sur la page  https://eauh2016.net/?page_id=41

La présentation des propositions de sessions doit comprendre les éléments suivants:

  1. Le titre de la session.
  2. Un résumé de 200-400 mots contenant une description cohérente du thème de la session, une question centrale et une liste de sujets clés. Le thème de la session doit s´inscrire dans le contexte de l´historiographie récente. Le texte de la proposition doit expliquer en quoi le thème suggéré est actuel et important, préciser quel est l´objectif de la session et énumérer une liste de sujets potentiels se rapportant au thème. Les sessions qui portent sur des thèmes abordés d’un point de vue comparatif, qui englobent un ou plusieurs pays et élargissent la perspective au-delà de l’Europe, sont particulièrement bienvenues.
  3. Le type de session proposée: soit une session principale (3 heures, max. 7-8 communications), soit une session spécialisée (1,5 heures, max. 3-4 communications). “Le comité scientifique pourra donner la préférence aux sessions spécialisées traitant de thèmes novateurs.”
  4. Le nom, l’affiliation institutionnelle avec l´adresse postale et l’adresse de courriel de chacun des organisateurs de la session. Chaque session doit être coordonnée par deux organisateurs minimum. La priorité sera donnée aux sessions co-organisées par des chercheurs de différents pays.
  5. Un court CV d’une page de chacun des organisateurs de la session, faisant mention de leur expérience antérieure dans l’organisation de séances semblables (une liste exhaustive n’est pas requise). Les jeunes chercheurs sans expérience peuvent indiquer la liste de leurs communications dans des conférences internationales. Toutes les conférences de l´AEHU reposent sur un appel à contributions ouvert. Par conséquent, les sessions proposées ne doivent pas être constituées sur la base d´une liste préétablie de conférenciers. En principe, les organisateurs de la session ne devraient pas présenter de communication.

NB: Les chercheurs ne peuvent télécharger qu’une seule proposition de séance.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts