Archives pour la catégorie Varia

Rappel : conférence européenne d’histoire urbaine, Lisbonne 3-6 septembre

Plusieurs membres de la SFHU et de nombreux autres historiens français participeront à la conférence européenne d’histoire urbaine, qui a lieu tous les deux ans (années paire) et se tiendra cette année à Lisbonne, du 3 au 6 septembre.

Toutes les infos et le programme de la conférence sur le site : http://www.eauh2014.fcsh.unl.pt/

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Ouverture du site internet de l’association francophone d’histoire de la construction

Annonce transmise par Robert Carvais :

Le site internet de l’association francophone d’histoire de la construction vient d’être ouvert à l’adresse : www.histoireconstruction.fr .

Il devrait constituer le bulletin de liaison des historiens de la construction en présentant les activités de l’association, les nouvelles manifestations (appels à contributions, colloques, séminaires), les parutions, les soutenances concernant notre champ.

Les travaux en cours intéressant la communauté spécialisée dans l’histoire de la construction se dévoileront à travers l’annuaire constitué des membres automatiquement mis à jour à chaque adhésion.
Il devrait être également un site de publication de sources et de recherche.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

ICONOTHÈQUE EN LIGNE : Maison de banlieue

NOUVEAU : ICONOTHÈQUE EN LIGNE
Le fonds iconographique numérisé de la Maison de Banlieue (cartes postales anciennes ou modernes et photographies de l’Essonne) est désormais mis à disposition du public grâce à la mise en place d’une iconothèque en ligne.
Ces images (cartes postales et photographies) sont visualisables sur le catalogue documentaire en ligne dans la rubrique iconothèque. Accès au catalogue en ligne
Accueil sur rendez-vous, mardi et jeudi de 9h à 16h et samedi de 9h à 18h.
Contact : Mme Patricia Wilhelm-Chevallier, documentaliste.

 

MAISON DE BANLIEUE ET DE L’ARCHITECTURE
Centre d’interprétation de l’environnement urbain, du patrimoine en banlieue et de l’architecture
Association loi 1901
41, rue G. Anthonioz-de-Gaulle
91200 Athis-Mons
Tél : 01 69 38 07 85
EXPOSITION ”Comme une maison commune : Mairies et sièges d’intercommunalité en Essonne”
 du 1er février au 9 juillet 2014 (sauf 19/04, 31/05 et 07/06).
10/05 Balade théatrale ”La Commune de Paris au fil des rues”, 16h-19h,
ciné concert ”La nouvelle Babylone”, 20h30
17/05 Visite-découverte ”La nuit des Marianne” / Nuit des musées, 20h30
14/06 Randonnée urbaine ”Voyage aux centres des Portes de l’Essonne”, 10h-17h
24/06 Visite-découverte ”La mairie du XXIe siècle : patrimoine et développement durable”, 13h30-17h30
29/06 Visitedécouverte ”Hôtels de ville et de communauté de communes en Sud Essonne : Etampes et Dourdan”, 10h-17h

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Appel à projet de contrat doctoral : Histoire du conservateur des hypothèques en France, un statut professionnel original sur le marché immobilier (1771-2012)

Appel à projet sous forme de contrat doctoral

Histoire du conservateur des hypothèques en France, un statut professionnel original sur le marché immobilier (1771-2012) [L’analyse sera centrée sur le XXe siècle]

Présentation des Conservateurs des Hypothèques

Créé sous Louis XV, le métier de conservateur des hypothèques a pris fin en décembre 2012. Cette structure, parfois dénommée « bureau des hypothèques », était une institution administrative et fiscale du ministère des Finances (exactement de la direction générale des Impôts dans sa dénomination postérieure à 1948) et assurait l’information des tiers sur les opérations immobilières susceptibles de les intéresser. Initialement limitée jusqu’au milieu du XIXe siècle aux seules hypothèques (droit réel accessoire accordé à un créancier sur un immeuble en garantie du paiement d’une dette sans dépossession du propriétaire du bien), la publication s’est ouverte progressivement à l’ensemble des transactions qui, à titre onéreux puis gratuit, concernaient les immeubles afin de garantir la sécurité des transactions immobilières. La dernière grande réforme concernant la conservation des hypothèques date de 1955.

Il existait, partout en France, environ 350 bureaux de conservation des hypothèques, soit un peu moins que d’arrondissements, et les conservateurs présentaient un statut très particulier associant celui de fonctionnaires de rang élevé gérant la documentation foncière et immobilière pour le compte des usagers et celui de professionnels responsables sur leurs propres fonds vis-à-vis des usagers, des erreurs ou omissions commises lors de la publication des actes ou de la délivrance des renseignements.

Rapidement, les conservateurs se sont groupés en association, l’Association des Conservateurs des Hypothèques (1887), destinée à les représenter professionnellement et à mutualiser informations et risques. Forte de 1700 adhérents, dont certains ont connu l’évolution du métier depuis la Seconde guerre mondiale, l’Association propose aujourd’hui, en partenariat avec l’Université d’Artois, à un candidat doctorant la possibilité de réaliser l’histoire de la conservation des hypothèques en France, au moins depuis 1945, sous la forme d’un ouvrage historiographique de format académique, avec un état des lieux initial qui permettrait de comprendre les évolutions majeures intervenues depuis le XVIIIe siècle.

À travers l’histoire du conservateur des hypothèques, le projet croise des analyses du marché immobilier, du droit de la propriété, de la conjoncture des constructions immobilières (par exemple les reconstructions après les deux guerres mondiales) et d’une catégorie professionnelle très originale et hautement qualifiée, à l’interface de la haute fonction publique et des transactions immobilières.

Sources disponibles

Les sources disponibles sont extrêmement nombreuses :

  archives du Centre des Archives Economiques et Financières, qui conservent les archives du Ministère des Finances (Savigny-le-Temple, 77 176), mais aussi archives propres des conservations des hypothèques, présentes dans toute la France et conservées, selon le cas, dans l’ancienne conservation même ou aux archives départementales

  sources imprimées de l’Association des Conservateurs des Hypothèques, notamment la Revue de l’Association publiée depuis 1887

  sources imprimées concernant le droit foncier et son évolution (la bibliographie disponible est largement recensée)

  sources orales exceptionnelles : 1700 conservateurs vivants, prêts à être interviewés en direct ou par internet (prosopographie recommandée), prêts à rédiger des notes de synthèse ou des paragraphes précis sur l’histoire de la conservation ou leur propre expérience

Caractéristiques du contrat

Le doctorant contractuel est recruté par l’Université d’Artois. Le cofinancement du contrat sera assuré par l’Association des Conservateurs des Hypothèques (50%) et l’Université d’Artois (50%) pour une période de 36 mois. Le candidat s’engage à rédiger sa thèse de doctorat en trois ans, notamment sous la forme d’un ouvrage publiable par les soins de l’Association des Conservateurs des Hypothèques et à organiser si nécessaire une ou plusieurs journée(s) d’études sur le sujet.

Les candidats doivent être titulaires d’un master 2 obtenu avec la mention bien ou très bien, ces dernières seront privilégiées. La recevabilité des candidatures est conditionnée par l’inscription en thèse du candidat depuis moins de 6 mois (ne peuvent candidater que des personnes titulaires d’un master 2 et non encore inscrites en thèse), sans condition d’âge et de nationalité.

La filière d’origine du master est plutôt l’histoire économique contemporaine, mais les candidatures solides issues des filières juridiques et économiques, ou plus largement, des Sciences Humaines et Sociales, seront examinées avec intérêt. Les candidats devront témoigner d’une aptitude avérée à la recherche (mémoire de recherche, publication). La localisation géographique des sources conduira le candidat à se déplacer en France (frais de déplacement pris en charge par l’association).

Les dossiers complets de candidature sont à adresser avant le mercredi 21 mai 2014 inclus au Centre de Recherches et d’Etudes Histoire et Sociétés (Université d’Artois, Arras) qui les examinera avant de les transmettre, classées, à l’Ecole doctorale qui pourra auditionner les candidats sélectionnés le jeudi 26 juin 2014 à Lille. Le résultat définitif sera rendu début juillet 2014 pour un engagement contractuel effectif à l’automne. Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus en contactant directement les responsables du projet.

Responsable scientifique du projet :

Michel-Pierre Chélini, Professeur d’histoire économique contemporaine (U. d’Artois) : mpierre.chelini@univ-artois.fr

Responsable administratif du projet :

Olivier Rota, ingénieur CREHS, olivier.rota@univ-artois.fr

Adresses du CREHS :

Web : http://crehs.univ-artois.fr/

Postale : Maison de la Recherche

9, rue du Temple – BP 10665

F- 62030 ARRAS CEDEX

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Aide aux doctorants et jeunes docteurs: bourses pour la 12e EAUH

Après avoir initié cette offre pour la conférence de l’EAUH à Prague en 2012, la Société Française d’Histoire Urbaine propose à nouveau aux doctorants et jeunes docteurs cinq bourses pour participer à la XIIème Conference de la European Association for Urban History, Cities in Europe, cities in the world qui aura lieu à Lisbonne du 3 au 6 septembre 2014.

Le montant de ces bourses est destiné à couvrir les droits d’inscription fixés à 220 euros. Ces bourses ne sont pas cumulables avec une aide accordée par une Ecole doctorale, une université, un département ou un laboratoire de recherche (UMR, EA …).

Les jeunes docteurs devront avoir soutenu leur thèse depuis moins de 3 ans.

Les candidats devront fournir une attestation d’acceptation de leur communication par le responsable de la session ou le comité d’organisation de la Conférence.

Les demandes (lettre de candidature + CV + lettre d’acceptation) devront être envoyées à l’adresse électronique du président denis.menjot@univ-lyon2.fr , d’ici au 30 avril 2014.

Une réponse sera adressée aux candidats fin mai.

Les bénéficiaires s’engagent à adhérer à la SFHU en acquittant leur cotisation pour 2014.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Urban Studies Summer School – Anvers 16-20 juin 2014

Le centre d’histoire urbaine d’Anvers organise un “CityLab”, école d’été thématique sur le thème: Suburbanism

Organised by: Stijn Oosterlynck (OASeS) & Ilja Van Damme (CSG)

Date: 16-20 June 2014

Pour plus d’info: https://www.uantwerpen.be/en/rg/csg/events/citylab-2/

Recent years have seen a revival of interest in the study of suburbs, suburbanization and suburbanism. Central to this revival is a concern with the empirical diversity of suburbs and processes of suburbanization as well as with the growing internal and spatial differentiation of suburbs due to the impoverishment, increased ethnic diversity, densification and sprawl of economic activities in an increasing number of suburbs. These concerns undermine established understandings of suburbanism and turn the study of suburbs into a promising field for conceptual renewal and interdisciplinary reflection.

The second edition of CityLAB, organized by the Institute for Urban Studies will explore both the empirical diversity of suburbs and their increasing internal differentiation from an interdisciplinary perspective. It will examine the complexity of suburban phenomena from insights deriving from sociology, history, economic geography, political sciences, architecture and urban planning. Its target group is PhD and early stage post-doctoral researchers who want to develop such multi-perspectival understanding of suburbs, suburbanization and suburbanism and become more sensitive to the diversity of actually existing suburbs. The CityLAB Summer School is explicitly international and interdisciplinary in orientation and will take full advantage of its location in one of the most (sub)urbanized regions in Western Europe, Belgium. The programme combines international and local speakers, and two field trips to explore the suburban diversity of the biggest city of Flanders, the sprawling port town Antwerp. Roger Keil (Faculty of Environmental Sciences, York University) and Mark Clapson (Faculty of Social Sciences and Humanities, University of Westminster) will deliver keynote lectures, and engage in discussion with the participants on the basis of their own research.

16/06 – Monday:  Exploring suburbanism in theory and practice

  • 9h – 12h: Setting the scene: disciplinary perspectives on suburbanisms
  • 13h – 19h: Field trip 1: Antwerp suburbs by bus
  • 19h: Social activity: Dinner

17/06 – Tuesday: Historicizing suburbanism

  • 9h – 12h: Mark Clapson (Department of Social and Historical Studies, University of Westminster, London, UK) on the Anglo-American and European model of the suburb, their uses and limitations
  • 13h30 – 16h30: André Loeckx (Department of Architecture, KU Leuven, Leuven, Belgium): ‘The genesis of the grid city’
  • 19h: Social activity: screening of ‘Conversations in Milton Keynes’, with introduction by Ingo Baltes, director of the documentary and guided tour to architectural exhibition ‘Re-Work Brussels. Space for Industry, Logistics and Retail in the City’ at VAi.

18/06 – Wednesday: Global suburbanisms

  • 9h – 12h: Roger Keil (Faculty of Environmental Studies, York University, Canada) on global suburbanisms
  • 13h30 – 16h30: Bruno Meeus and Pascal De Decker (Faculty of Architecture, KU Leuven, Leuven, Belgium): ‘The ghost of suburbia: the resilience of the suburban housing ideal’

19/06 – Thursday: Measuring suburbs and economic dispersal

  • 9h – 13h: Ann Verhetsel , Thomas Vanoutrieve and Isabelle Thomas (Department of Transport and Spatial Economics, University of Antwerp, Antwerp, Belgium and Department of Geography, UCL, Louvain-la-Neuve, Belgium)
  • 14h – 19h Field trip 2: Antwerp suburbs by tram

20/06 – Friday: Governing the suburbs

  • 10h – 13h: Filip De Rynck (Department of Administration and Management, University of Ghent, Belgium): ‘City-regional governance’
  • 14h – 16h: Eric Corijn (Free University of Brussels, Brussels, Belgium): ‘Is the suburb a city?’
  • 15h30 – 16h: Closing words

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Prix de thèse Union sociale pour l’habitat/Caisse des dépôts

L’Union sociale pour l’habitat et la Caisse des dépôts créent un prix de thèse dont la première édition sera remise au cours du Congrès Hlm du 23 au 25 septembre 2014 à Lyon.

Ce prix récompensera la ou les meilleures thèses sur l’habitat social au sens large : son économie, sa production, sa gestion, ses usages, son histoire, son rapport aux politiques de l’habitat ; tant au niveau national, voire européen, que local ou micro-local. La création de ce prix vise à encourager les chercheurs, et notamment les jeunes chercheurs, à engager des doctorats dans le champ de l’habitat social. Il a également pour but d’inciter les enseignants et les laboratoires de recherche à les soutenir dans cette direction.

Pour le prix 2014, peuvent être présentées les thèses soutenues entre le 01 septembre 2012 et le 31 décembre 2013.

Vous trouverez ci-joint le règlement du prix dont la rédaction a bénéficié des conseils du Réseau français Recherche Habitat Logement (Marie-Christine Jaillet et Jean-Claude Driant).

Réglement – prix thèse habitat social definitif

Le calendrier du prix est le suivant :

­              15.03.2014 : publicité du règlement auprès des universités, des laboratoires et des réseaux de chercheurs

­              30.04.2014 : date limite de déclaration d’intention de candidature de la part des docteurs

­              30.04 au 15.06.2014 : constitution du jury et communication de sa composition

­              15.06.2014 : date limite de dépôt des dossiers de candidature

­              15.06 au 31.08.2014 : examen des dossiers reçus par les membres du jury

­              01 au 15.09.2014 : réunion du jury en plénière, élaboration du palmarès

­              23 au 25.09.2014 : remise du ou des prix au Congrès Hlm de Lyon lors d’une manifestation ad hoc

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Présentation du numéro « Henri Sellier, La cause des villes » (n°37, 2013), Suresnes, 13 avril 2014.

Société française d’histoire urbaine

Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes

 

Actualité d’Henri Sellier

Actualité de la revue Histoire urbaine

 

Au Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes

1, place de la gare de Suresnes-Longchamp

(92150 Suresnes)

 

Jeudi 13 mars 2014

18heures : Visite du musée

 

19h30-21h : Table-ronde animée par Florence Bourillon, pour la revue Histoire urbaine.

Présentation du numéro « Henri Sellier, La cause des villes » (n°37, 2013) : SommaireHU_Sellier

Emmanuel Bellanger : « Le Grand Paris d’Henri Sellier »

Laurent Coudroy de Lille : « Henri Sellier, père du logement social à la française ? »

Mayalène Guelton : « Henri Sellier au cœur de la circulation internationale des idées et modèles ».

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Exposition sur la déportation des enfants juifs, Paris 3e arrdt, CNAM 27/01-3/03

Exposition sur la déportation des enfants juifs du 3e arrondissement de Paris
CNAM, Paris, 27 janvier-3 mars 2014
Commissaire de l’exposition Jean-Luc PINOL

Vous pouvez retrouver avec les liens qui suivent l’exposition sur la déportation des enfants juifs du 3e arrondissement de Paris, présentée sur les grilles du CNAM au 292 rue Saint-Martin (Paris 3e).

Plus de 11 400 enfants juifs ont été déportés de France pendant la Seconde Guerre mondiale. À Paris, près de 6 200 enfants juifs sont arrêtés et déportés, dont 577 pour le seul 3e arrondissement, qui compte parmi les plus touchés de la capitale.
En 1794, l’abbé Grégoire, qui lutta pour l’émancipation des Juifs et oeuvra pour une meilleure compréhension de leur destin, transforma l’abbaye Saint-Martin-des-Champs en Conservatoire national des arts et métiers.
L’exposition rend concret et palpable, au-delà des chiffres et des dates, le sort des populations juives pendant ces heures noires. Elle témoigne aussi de la volonté de ceux qui, au péril de leur vie, ont choisi de les sauver ou de les aider.
Une exposition virtuelle, sur Internet, permet d’entendre des témoignages utilisés grâce au flash codes des panneaux. L’exposition virtuelle rend accessible la carte interactive des lieux d’arrestation des 11 400 enfants juifs déportés depuis la France.

Commissaire de l’exposition : Jean-Luc Pinol, professeur d’histoire contemporaine à l’ENS Lyon.
Cette exposition est proposée en partenariat avec l’association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France et le Conservatoire national des arts et métiers.
Elle se fonde sur les travaux menés conjointement entre le CNRS et l’ENS de Lyon avec Gérald Foliot (CNRS), Emmanuel Debono (ENS de Lyon), Cyril Grange (CNRS) et Sabine Zeitoun (historienne).
Les fonds de cartes et photographies aériennes proviennent de l’Atelier parisien d’urbanisme et de l’Institut national de l’information géographique (IGN).

Les deuxième et troisième liens permettent de consulter les cartes interactives sur les 11400 enfants déportés de France et sur les 6200 déportés de Paris.
Sont cartographiées à l’adresse les arrestations de tout l’ancien département de la Seine, de Bordeaux, Lyon, Grenoble, Marseille et Nice.

http://tetrade.huma-num.fr/Exposition/2014_CNAM/

http://tetrade.huma-num.fr/Tetrademap_Enfant_France/

http://tetrade.huma-num.fr/Tetrademap_Enfant_Paris/

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Concours de thèses des éditions du CTHS (15 janvier – 3 mars 2014)

 

Les Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques lancent, à partir du 15 janvier 2014, la sixième édition du concours de thèses ouvert aux jeunes docteurs en histoire. Le concours vise à publier des travaux inédits dans les domaines de l’histoire.

Le concours s’adresse aux docteurs ayant soutenu leur thèse en histoire (ainsi qu’en histoire des sciences et des techniques) entre le 31 octobre 2012 et le 31 décembre 2013. 

Une première sélection des thèses sera effectuée par les cinq sections du CTHS participant au concours (les sections regroupent les membres du Comité selon leur domaine de compétence). La délibération finale sera rendue courant juillet 2014 par un jury désigné par la commission de publication du CTHS. À l’issue du concours, les lauréats (trois au maximum) verront leurs thèses publiées dans la collection CTHS Histoire. 

 

Le jury du concours s’intéresse particulièrement aux travaux qui abordent des thèmes en débat dans la communauté scientifique et apportent un regard neuf sur les sujets traités. Outre la nouveauté et la richesse du contenu scientifique, il est sensible à la qualité rédactionnelle dans le but de toucher un public le plus large possible. 

Le Comité des travaux historiques et scientifiques
Fondé par François Guizot en 1834 tout d’abord pour publier les « Documents inédits sur l’histoire de France », le Comité des travaux historiques et scientifiques est l’un des éditeurs français les plus anciens. Il a pour mission de développer des échanges entre les recherches publique et associative, entre enseignants, chercheurs et étudiants, en particulier lors du Congrès national des sociétés historiques et scientifiques. Le CTHS est désormais fort d’une douzaine de collections, et publie plus spécifiquement dans les domaines des sciences de l’homme et de la société, de la nature et de la vie.

Modalités d’inscription
Pour participer et prendre connaissance du règlement du concours, les candidats doivent remplir un dossier d’inscription disponible sur le site internet du CTHS (www.cths.fr) rubrique « les actualités » (en bas de la page d’accueil).
Inscriptions ouvertes du 15 janvier au 3 mars 2014
Contact concours :
Clémence de Clavière | 01 55 95 89 13
Contact presse :
Pierre-Emmanuel Potey | 01 55 95 89 62
Adresse postale :
110 rue de Grenelle, 75357 Paris cedex 07

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts