Parution: Simeng Wang, Illusions et souffrances. Les migrants chinois à Paris, Paris, Éditions rue d’Ulm. Collection « Sciences sociales », 2017

Simeng Wang, Illusions et souffrances. Les migrants chinois à Paris, Paris, Éditions rue d’Ulm. Collection « Sciences sociales », 2017
 
 
Résumé

Étudier la migration à partir de la question de la souffrance ouvre des perspectives sur les conditions d’existence paradoxales de l’émigré et de l’immigré, sur les liens sociaux établis entre individus et sociétés, entre l’objectivité et la subjectivité, entre le réel et l’imaginaire. Qui sont les Chinois à Paris ? Comment leurs trajectoires migratoires entrent-elles dans l’histoire de la société française ? Quels liens économiques, culturels, politiques et affectifs établissent-ils avec leur pays de résidence ainsi qu’avec leur pays d’origine ? Située à la fois dans les contextes généraux de l’accueil des étrangers en France et de la mutation de la société chinoise depuis une quarantaine d’années, l’enquête ethnographique révèle, derrière les représentations sociales des Chinois, souvent figées et simplistes, les mobilités sociales multiples et les conditions de vie extrêmement hétérogènes d’une immigration non postcoloniale, faites de bonheurs comme de douleurs, de joie comme de chagrin, de dits comme de non-dits, et d’espoir comme de désespoir.


L’ auteur

Simeng WANG est sociologue, chargée de recherche au CNRS et membre du Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CNRS-Inserm-EHESS-Université Paris Descartes). Au cours de sa thèse préparée (2010-2014) au Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS-CNRS), elle a travaillé sur la sociogenèse et l’expression des souffrances psychiques de migrants chinois et de leurs descendants en région parisienne. Ses travaux actuels s’inscrivent plus largement au croisement des migrations internationales et de la santé dans un monde globalisé, avec un intérêt particulier pour l’étude de la société chinoise contemporaine. Elle a récemment publié dans les revues Genèses (2016) et Politix (2016) et codirigé le numéro spécial « Migrations chinoises et générations » de la revue Hommes & migrations (2016), ainsi que celui de la revue Participations (2017) intitulé « Participer dans le monde chinois : une jeunesse connectée ».


Sommaire

Avant-propos

Introduction. Illusions et souffrances de migrants : une approche sociologique
Pourquoi étudier l’immigration chinoise au prisme des souffrances psychiques ? • Quelle approche sociologique 😕 • Croiser migration et santé mentale : quels enjeux ?

1. De la Chine vers la France. Contextes d’émigration et conditions d’immigration
Le contexte global de l’émigration des Chinois vers l’Occident • La population chinoise en région parisienne : vagues migratoires et état des lieux

2. Les souffrances de l’exil
Les évènements de Tian’anmen • Vivre l’exil et ses paradoxes • Les exilés à la porte des « psy » • La politisation des souffrances et les souffrances de la politisation

3. Les normes matrimoniales en conflit
Origines sociales des jeunes qualifiés, choix des filières et sociabilités • Les enjeux sociologiques d’une étude sur le destin matrimonial des migrants internationaux • L’éthos matrimonial en Chine • Le dérèglement du marché matrimonial dans un contexte transnational • La gestion des souffrances genrées : études de cas • La genèse et la gestion de l’inquiétude matrimoniale en contexte transnational

4. Les désillusions de la migration clandestine
La découverte d’un « mensonge collectif » • L’entretien d’un « mensonge collectif » • La « clause de maladie » et la régularisation pour raison médicale • L’interaction avec les médecins au fil du temps : enjeux moraux, incertitudes médicale et migratoire • Le retour au pays • Du diagnostic des migrants à l’analyse des conditions sociales de la migration 

5. Enfants abandonnés, enfants sacrifiés
Rendre service à ses parents • Réflexions sur les obligations familiales à rebours • Que faire ? Se rapprocher du « monde extérieur » • Vivre avec des obligations familiales à rebours

6. Mobilité sociale et souffrances psychiques
La psychiatrie comme refuge : enfants de milieux populaires • La position de classe à l’origine de difficultés psychologiques : enfants issus des classes moyennes • La pression de la réussite « sur la grande scène internationale » : enfants des élites chinoises • Des aspirations sociales hétérogènes au sein de la jeunesse française d’origine chinoise

Conclusion. Souffrances psychiques, souffrances sociales
La diversité sociohistorique de l’immigration chinoise à Paris  • Une expression différenciée des souffrances psychiques, un recours aux soins socialement situé • Les migrations au prisme de la « souffrance », une grille d’analyse efficace • De l’étude des migrations à une sociologie générale • Quelle place accorder à la « culture » ? • Les médecines dites « alternatives » et les recours aux soins à l’ère de la globalisation

Notes

Glossaire des acronymes

Bibliographie

Index des cas analysés

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.