séminaire d’histoire de la construction, lundi 12 février 2018 de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30

 

Cher(e)s collègues,
 

Nous sommes heureux de vous annoncer la troisième séance du séminaire d’histoire de la construction qui sera consacrée aux modules dans la construction.

Nous nous retrouverons le lundi 12 février 2018 de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30

Institut national d’histoire de l’art (INHA)

Salle Vasari, 1er étage

Galerie Colbert, 2 Rue Vivienne, 75002 PARIS

métro : Bourse ou Palais-Royal 

 

Dans cette séance, nous avons plaisir d’entendre sur ce thème :

–          Olivier Buschsenschutz,

Les modules dans les constructions de l’âge du fer européen

 

–          Benjamin Clément,

Arpenteurs et constructeurs : le cas de la colonie de Lyon

 

–          Hélène Noizet,

Les modules du parcellaire parisien médiéval

 

–          Thierry Verdier,

Recherche sur le module de composition d’un jardin à la Renaissance : l’exemple de Bournazel (Aveyron)

 

–          Viviane Manase,

La reconstruction de Dieppe après 1694 : Un essai de standardisation urbaine.

 

Pour information, les prochaines séances auront lieu :

– 26/03/18 INHA, salle Vasari  de 10h à 17h30 : séance doctorale (thème : la rue)

– 28/05/18 PSL de 10h à 20h : le droit de construire + AG AFHC

 

En espérant vous voir nombreux,

Avec nos meilleurs vœux renouvelés

Bien cordialement

 

Les organisateurs,

 

Philippe Bernardi (CNRS, Lamop, Université Panthéon Sorbonne)

Robert Carvais (CNRS, CTAD, Université de Paris Nanterre)

Hélène Dessales (ENS, AOROC-UMR 8546)


Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.