Traces de la guerre 14-18 à Lille: vies, mémoires, corps, rues

Le 11 novembre 1918, à 5 heures 15, les généraux allemands et alliés signent l’armistice qui met fin à la première guerre mondiale.

100 ans plus tard, la bibliothèque municipale de Lille commémore cet événement.

Un cycle de conférences et une exposition permettront d’évoquer les traces singulières laissées par cette guerre dans la ville de Lille qui vécut 4 ans durant à l’heure allemande.


Au programme : Cycle de 5 conférences chaque samedi du 10 novembre 2018 au 08 décembre  2018 de 11h à 12h30

Merci de vous inscrire préalablement sur www.lille.fr/Commemorations-14-18/Billetterie (filtrez par type et choisissez conférence)


Conférence : samedi 10 novembre 2018, 11h,

Archives municipales de Lille (Mairie de Lille)

Vivre et étudier dans Lille occupée.

Jean-François Condette

par Jean-François Condette, COMUE-Lille-Nord-de-France, CREHS, EA 4027-Artois, associé à l’IRHiS-UMR 8529

Quelles sont les principales perturbations de l’activité éducative dues à l’occupation allemande et à la guerre ? Comment se maintient l’École au milieu des pires difficultés ? Durant le conflit, les acteurs et les structures éducatives de la ville de Lille s’engagent dans la poursuite de leurs activités scolaires et universitaires dans une ville désormais allemande. Avec l’exemple de Georges Lyon, doyen de la Faculté des sciences de Lille, qui a assuré le maintien de l’enseignement et rendu de précieux services.

Conférence : samedi 17 novembre 2018, 11h

Salon de la Médiathèque Jean Lévy (Lille-Centre)

Lilloises et Lillois face au défi du ravitaillement.

par Stéphane Lembré, maître de Conférences, histoire contemporaine, ESPE Lille Nord de France, associé à l’IRHiS-UMR 8529

L’entrée en guerre et l’occupation de Lille par l’armée allemande, à l’été puis à l’automne 1914, confrontent très rapidement les habitants à la rupture de l’approvisionnement et à la nécessité de trouver d’autres moyens d’acquérir des denrées alimentaires. Les civils restés à Lille pendant l’occupation doivent s’adapter à des pénuries. La mise en place au printemps 1915 du Comité d’alimentation du Nord de la France, chargé de distribuer des vivres, est permise grâce à un organisme humanitaire international(« Commission for Relief in Belgium ») qui étend son action vers la France occupée. Cette aide permet d’améliorer les rations et de subvenir aux besoins vitaux d’une population affaiblie. Le Comité organise des cours de cuisine sur la manière d’accommoder des produits encore mal connus à l’époque, comme le riz…

Conférence : samedi 24 novembre 2018 à 11h

Salon de la Médiathèque Jean Lévy (Lille-Centre)

La clinique psychiatrique départementale d’Esquermes : un hôpital dans la Grande Guerre.

Marie                  Derrien

par Marie Derrien, maître de conférence, Histoire contemporaine, IUT B, IRHiS UMR 8529

Fondée en 1913, la clinique psychiatrique d’Esquermes fait face à la guerre. Pendant quatre ans, cet établissement d’un genre nouveau reçoit les malades qui ne peuvent plus être internés dans les asiles de l’Aisne, des Ardennes, du Nord et de la Somme en raison des combats et de l’occupation. Comment soigner les patients dans de telles circonstances ? Quelles exigences de l’ennemi ? Et plus largement quel état pour la santé mentale générale des populations en temps de guerre ?

Conférence : samedi 1er décembre 2018, 11h

Salon de la Médiathèque Jean Lévy (Lille-Centre)

Sur les traces d’une mémoire « héroïque » de l’occupation lilloise.

Elise              Julien

par Élise Julien, maître de conférences, histoire contemporaine, Sciences Po-Lille, IRHiS-UMR 8529
Il s’agit, à partir de l’histoire des hommes et des femmes qui ont résisté sous diverses formes à l’occupant entre 1914 et 1918 à Lille, de voir comment les pouvoirs publics et la population vont s’attacher au fil du temps à mettre en avant des figures patriotiques voire héroïques, pour refonder une légitimité collective.

Conférence et Présentation d’une application smartphone thématique 
samedi 8 décembre 2018 à 11h

Salon de la Médiathèque Jean Lévy (Lille-Centre)

Le monument aux morts : un hommage aux combattants d’hier.

Martine              Aubry

par Martine Aubry, ingénieur de recherche, IRHiS–UMR 8529

À partir de 1919, on inaugure en France les premiers monuments à la mémoire des soldats morts pendant la Grande Guerre. Depuis 2009,l’université de Lille (laboratoire IRHiS) a mis en chantier une base de données interactive et collaborative sur ces monuments. Monuments à découvrir sur le site (https://monumentsmorts.univ-lille.fr) : plus de 900 pour le Nord, 960 pour le Pas-de-Calais. Envie d’en savoir plus sur l’architecture des monuments (architecte, sculpteur, marbrier…), les épitaphes, les inscriptions des soldats morts,les dates d’inauguration : cette conférence est pour vous avec un focus sur les monuments de la métropole. 

Découvrez Lille pendant la Grande Guerre par smartphone interposé.

Christine Aubry

par Christine Aubry (ingénieur de recherche, IRHiS–UMR 8529) et Arnaud Waels (gérant de la société Dévocité) 

Vous souhaitez déambuler en centre-ville et faire une immersion dans le passé, pendant la guerre 14-18 ? C’est possible grâce à une application « Ici-Avant. Guerre(s) en ville(s) ». Elle vous offre une vision qui permet de visualiser les photographies d’archives en contexte !  C’est une superposition du réel à la manière d’une fenêtre sur le passé. L’expérience in situ procure une sensation très différente de la consultation des images d’archives.

— 


Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.