Séminaire Aménagement et Décentralisation, 2011-2012. “La transition décentralisatrice de l’aménagement”

Organisation :

Centre d’Histoire sociale du XXe siècle (Université de Paris I- Panthéon-Sorbonne) et Centre de recherches Espaces, Sociétés, Cultures (Université de Paris XIII-Villetaneuse) avec l’aide du Comité d’histoire du ministère de l’Environnement, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer

Responsables scientifiques :

Thibault Tellier (maître de conférences, Université de Lille, IRHIS et CHS)

Loïc Vadelorge (professeur d’histoire contemporaine, Université de Paris XIII, CRESC)

Lieu : Les séances seront organisées au Centre Malher (centre d’Histoire sociale du XXe siècle, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne) de 16 heures à 18 heures (9, rue Malher, 75 004 Paris, métro Saint-Paul)

 

Présentation générale du séminaire :

Pour la troisième année, le Comité d’histoire du ministère du Développement durable (MEEDDM) et les universités de Lille III, Paris 13 et Paris I s’associent pour proposer de réfléchir sur l’histoire croisée de l’aménagement et de la décentralisation. L’idée de ce séminaire est née au moment de la préparation d’une première journée d’études, tenue à Paris le 8 juin 2009 et consacrée à « La Décentralisation du ministère de l’Equipement dans les années 1980 » (actes publiés dans la revue Pour mémoire, hors série, novembre 2009). Nous avons alors pris conscience de l’intérêt de questionner sur la longue durée (XIXe-XXe siècle) les modalités territoriales de conception, de mise en œuvre et de gestion des politiques publiques d’aménagement.

La première année du séminaire a consisté à explorer les questions de définition (aménagement/équipement/territoire/décentralisation), de sources (archives, littérature grise) et d’approches (sociologie des organisations, sociologie urbaine, histoire des techniques, histoire urbaine, etc.) du sujet. Au-delà des objectifs classiques de diffusion de la recherche, le séminaire s’est attaché à confronter témoins (Serge Vallemont, Jérôme Monod) et historiens et à ouvrir le sujet à l’histoire comparée (Allemagne, Etats-Unis, Espagne). Dans le prolongement de ce séminaire, une seconde journée d’études (Les Etablissements publics régionaux et la question régionale) a été organisée le 18 juin 2010 au conseil régional de Lille (actes en cours de publication).

La seconde année a été consacrée aux problèmes de temporalité et d’échelles. Il s’est agi notamment de questionner l’opportunité d’une saisie du sujet sur la longue durée des XVIIIe-XXe siècle. Au-delà des difficultés épistémologiques (anachronisme des notions, rejet d’une démarche généalogique) le séminaire a pointé la nécessité de décentrer le questionnement et de s’interroger sur les fondements sociaux de l’aménagement et sur la nature des compromis sociaux-territoriaux à l’œuvre. La fabrication plurielle de l’aménagement s’accentue dès le second XXe siècle, contraignant l’Etat à adapter ses outils administratifs et à réinventer ses propres échelles territoriales d’intervention. Le 15 septembre 2011, le séminaire a consacré une « journée exploratoire » à la politique des villes moyennes qui se situe au point de convergence de ce type de problématique, tout en relevant de la temporalité spécifique de la « contractualisation ».

La troisième et dernière année du séminaire sera consacrée à la « transition décentralisatrice » de l’aménagement. Il s’agit en premier lieu de recentrer les travaux sur la seconde moitié du XXe siècle et les réflexions qui préparent la décentralisation des politiques d’aménagement des années 1980 et 1990. Du référendum d’avril 1969 à la loi-cadre Defferre de 1982, le thème de la décentralisation occupe une place croissante dans le débat public et les questions liées à l’aménagement et aux équipements sont au cœur des revendications des élus locaux. Comprendre l’étendue et les modalités de cette « transition », c’est restituer la généalogie des mots clés de la période (cadre de vie, environnement, habitat et vie sociale, équipements intégrés, etc.) mais aussi analyser la manière dont l’organisation technico-administrative de l’Etat évolue sur la moyenne durée (agences de l’eau, directions départementales de l’Equipement, services d’études régionaux, etc.).

Le séminaire prendra la forme de séances de travail de deux heures, organisées à raison d’environ par mois à compter d’octobre 2011. Le séminaire est organisé par trois laboratoires de recherche, le Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Paris I), l’IRHIS (Lille III) et le Centre de recherche Espaces, Sociétés, Cultures (Université de Paris XIII). Deux enseignants chercheurs, tous deux membres du conseil scientifique du Comité d’histoire du MEEDDM organisent le séminaire, en étroite collaboration avec le comité d’histoire du ministère et en assurent la restitution : Thibault Tellier et Loïc Vadelorge.

Outre les séances classiquement organisées autour de l’actualité de la recherche (thèses en cours ou récemment soutenues, publications de référence, etc.), la chronologie de référence choisie suggère aussi de recevoir quelques uns des grands témoins et acteurs de la période. Depuis plusieurs années, le comité d’histoire du MEEDDM a lancé une campagne de recueils de témoignages oraux qui sont, dans certaines conditions mises à disposition des chercheurs. Le séminaire 2011-2012 permettra de mettre l’accent sur cette source essentielle de l’histoire de l’aménagement et de la décentralisation et de dégager quelques pistes de travail possibles autour de ces sources orales.

 

Programme :

 

05 Octobre : séance introductive : « Enjeux temporels et méthodologiques »

Intervenants : Loïc Vadelorge : « Angles morts historiographique et « autre histoire » de l’aménagement : 1940-1970 »

            Thibault Tellier : « Relire les années 1970-1980 »

 

Discutantes : Annie Fourcaut (Paris I, CHS), Danièle Voldman (Paris I, CHS)

 

19 octobre : « L’enjeu de l’eau dans les politiques d’aménagement »

Intervenant : Emmanuel Bellanger (Paris I. CHS).

Discutant : Bernard Barraqué (Directeur de recherches au CNRS. LATTS)

 

30 novembre : « Création et aménagement d'un territoire en banlieue: politiques départementales et planification urbaine dans le Val-de-Marne»

Intervenante : Julia Moro (doctorante en histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil)

Discutant : Laurent Coudroy de Lille (maître de conférences à l’Institut d’urbanisme de Paris, UPEC)

 

14 décembre : « Fusions administratives et stratégies corporatistes : Le cas du corps des Ponts et Chaussées (1995-2001) » »

Intervenante : Julie Gervais (maître de conférences en sciences politiques, Université de Paris I. CRPS – CESSP)

Discutants : Thibault Tellier et Loic Vadelorge

 

 

11 janvier : « La politique des abords. Patrimoine et aménagement urbain »

Intervenante : Isabelle Backouche (maître de conférences à l’EHESS).

Discutant : Christian Pattyn, Inspecteur général honoraire de l’administration des Affaires culturelles

 

25 janvier. « Le logement. Une politique décentralisée ? »

Témoignage de Robert Lion, Inspecteur des Finances, ancien délégué général de l’Union des HLM.

Discutants : Thibault Tellier et Loic Vadelorge

 

22 février. « La politique du Cadre de vie »

Témoignage de Jean-Claude Colli, Inspecteur des Finances, ancien Délégué à la Qualité de la vie.

Discutants : Thibault Tellier et Loic Vadelorge.

 

21 mars. « Aménagement industriel et décentralisation »

Intervenant : Matthew Wendeln (Docteur en histoire au

AHMOC/EHESS)

Discutants : Thibault Tellier et Loic Vadelorge

 

4 avril. « Les DDE et la décentralisation »

Témoignage de Pierre Mayet (Ingénieur Général des Ponts et Chaussées honoraire) (sous réserve)

Discutants : Thibault Tellier et Loic Vadelorge.

 

2 mai : « La LOTI »

Témoignage de Claude Martinand, Inspecteur général des Ponts et Chaussées, Vice-président du Conseil général de l’environnement et du développement durable

Discutants Thibault Tellier et Loic Vadelorge.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.