Parution : Le Magasin du XIXe siècle – n° 8, novembre 2018 – Cosmopolis

Vient de paraître aux Editions Champ Vallon :
Le Magasin du XIXe siècle – n° 8, novembre 2018 – Cosmopolis

SOMMAIRE

Lieux de passage, moments de brassage
Philippe Hamon : « Les expositions universelles »
Jean-Didier Wagneur : « Paris-Buenos Aires »
Julien Schuh : « Bruxelles, capitale des avant-gardes »
Guillaume Tronchet : « Paris, capitale du monde universitaire »

Textes, images, spectacles
Julien Schuh : « Le rire cosmopolite »
Marie-Ange Fougère : « Le  “défilé des nations” de la Maison du Rire : Cosmopolis à l’Exposition universelle de 1900 »
Marie-Ange Fougère : « Lieux communs des romans cosmopolites »
Cyril Barde : « Le cosmopolitisme de l’Art Nouveau »

Ambiguïtés du cosmopolitisme
Blaise Wilfert-Portal : « La querelle du cosmopolitisme (1893-1895) et la réalité du marché de l’importation littéraire »
Claude-Olivier Doron : « La race et le métissage, entre fantasme de régénération de l’espèce et crainte de la dégénérescence » ou « Le discours historique du mélange et de la lutte des races en France »
Emmanuel Salanskis : « Existe-t-il un cosmopolitisme philosophique au XIXe siècle ? »

Figures et topiques de la Cosmopolis
Sarah Al-Matary : « Le rastaquouère »
Marie-Rose Corrédor : « Stendhal cosmopolite »
Anne Geisler : « Gautier auteur cosmopolite »
Jessica Desclaux : « ”La Légende d’une cosmopolite” : Marie Bashkirtseff vue par Barrès »

Cosmopolis entre high and low
Delphine Diaz : « Des barricades cosmopolites ? Enquête sur les étrangers à Paris en juillet 1830 »
Samuel Hayat : « Les internationales ouvrières »

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts


Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.