Parution: Cultures fiscales en Occident du Xe au XVIIe siècle Études offertes à Denis Menjot

Le 11 juillet 2019, aura lieu à Lyon la remise d’un ouvrage de mélanges à notre collègue Denis Menjot, président de la SFHU : Cultures fiscales en Occident du Xe au XVIIe siècle, sous la dir. de Fl. Garnier, A. Jamme, A. Lemonde et P. Verdès Pijuan.
http://pum.univ-tlse2.fr/~Cultures-fiscals-n-Occidnt-du-Xe~.html

Cultures fiscales en Occident du Xe au XVIIe siècle

Études offertes à Denis Menjot
Auteur : Florent GARNIER, Armand JAMME, Anne LEMONDE, Pere VERDÉS PIJUAN (dir.)
N° ISBN : 978-2-8107-0631-0
PRIX : 27.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm – 380 p.
Parution le 11 juillet 2019

Denis Menjot est de ceux qui défrichent de nouveaux champs de la recherche, questionnent des sources pas toujours très bavardes, décryptent les processus de formation et les dynamiques des systèmes fiscaux. Il est encore de ceux qui défendent une histoire globale de la fiscalité et se refusent à n’y voir que techniques et chiffres. Il est enfin de ceux qui s’interrogent et croisent les fils entre histoire et présent. Le prélèvement fiscal, la fraude, la redistribution des ressources sont quelques-uns des champs explorés, intéressant tant l’idée de bien commun au Moyen Âge que celle de civisme fiscal de nos jours.

Les 28 contributions réunies en l’honneur de Denis Menjot s’inscrivent dans cette veine et voudraient témoigner de la pérennité de la dynamique qu’il a insufflée. Du Xe au XVIIe siècle pour de multiples espaces en Europe et en faisant jouer différents niveaux d’échelle, des cultures fiscales se donnent à voir. Elles sont d’abord perçues à partir de la construction de discours, de ce dire fiscal dont les retorses subtilités s’insinuent dans les moindres recoins de l’activité humaine. Il s’agit ensuite de descendre dans les entrailles du gouvernement des finances et sa mécanique parfois bien complexe, avant de tenter d’évaluer ce que l’on pourrait dénommer « les effets sociaux » tant sur le plan des structures que sur celui de la critique et des contestations, ce qui ramène de toute évidence au discours.

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts


Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.