AAC : JE “‘Aux environs de Paris…’ : les maisons de plaisance du Grand Paris, de Louis XIV à l’Empire”, Paris, avril 2020

Ci-joint l’appel à communication de la prochaine journée d’études intitulée “‘Aux environs de Paris…’ : les maisons de plaisance du Grand Paris, de Louis XIV à l’Empire”.

Cette journée d’études est organisée par Anaïs Bornet (docteure en histoire de l’architecture moderne, Sorbonne Université) et Francesco Guidoboni (architecte, docteur en histoire de l’architecture moderne, universités Panthéon-Sorbonne/La Sapienza), et soutenue par l’association GHAMU et la Société d’Etudes du XVIIe siècle.

En savoir plus : https://www.ghamu.org/appel-a-communications-journee-detudes-aux-environs-de-paris-les-maisons-de-plaisance-du-grand-paris-de-louis-xiv-a-lempire/

Les propositions, comportant les titres ou l’affectation de l’auteur, un titre de communication, le thème dans lequel elles se situent et un résumé ne devant pas dépasser 2000 signes, sont à envoyer avant le 9 décembre 2019 aux adresses suivantes : anaisbornet.ha@gmail.com et fg.archi@yahoo.it.

Date prévisionnelle de la journée d’études : 23-24 avril 2020
La journée d’études donnera lieu à une publication.

Argumentaire :
La création en 2016 de la « métropole du Grand Paris » est l’occasion pour les chercheurs et les acteurs du patrimoine de s’interroger sur l’héritage architectural de la banlieue parisienne – petite et grande couronnes – son identification, son histoire, sa conservation ou sa réhabilitation. Ces bâtiments, pour certains encore préservés, se trouvent aujourd’hui face à diverses problématiques de conservation, d’adaptation aux nouveaux besoins, d’accueil du public, etc., mais sont également souvent menacés par les transformations urbaines qui répondent aux évolutions de la société du XXIe siècle.
Cette journée d’étude est consacrée plus particulièrement aux maisons de plaisance bâties entre la moitié du XVIIe siècle et l’Empire au sein des limites actuelles du Grand Paris. Souvent méconnus et peu valorisés, les vestiges de la villégiature francilienne – non royale – de cette période se trouvent au cœur de l’actualité ; la préservation de l’intégrité de ce patrimoine architectural fait aujourd’hui débat et est au centre des préoccupations des acteurs et défenseurs du patrimoine. Cet événement scientifique permettrait également d’observer les manières dont ces demeures sont inclues dans le paysage urbain actuel.
Avec la création de la métropole du Grand Paris et l’annexion à la capitale de nombreuses résidences de villégiature, s’ouvrent de nouveaux questionnements sur les liens existants entre la ville et ce patrimoine autrefois éloigné. Une réflexion générale réunissant l’étude architecturale des maisons de plaisance de la période moderne aux questions de la décoration intérieure, des jardins, ainsi que de l’art de vivre apporterait un jour nouveau aux connaissances déjà établies grâce aux monographies d’édifices existantes.

Cédric Feriel

Maître de Conférences en histoire contemporaine Université Rennes 2 / EA 7468 Tempora Groupe de recherche Inventer le Grand Paris

More Posts - Website


Cédric Feriel

Maître de Conférences en histoire contemporaine Université Rennes 2 / EA 7468 Tempora Groupe de recherche Inventer le Grand Paris

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.