Parution : Ch. Santini, Adolphe Alphand et la construction du paysage de Paris

La SFHU signale la publication de l’ouvrage Adolphe Alphand et la construction du paysage de Paris de Chiara SANTINI le 13 janvier 2021. Cet ouvrage retrace pour la première fois dans toute son étendue l’œuvre paysagère de l’ingénieur Adolphe Alphand (1817-1891), l’une des personnalités les plus importantes, et les moins connues, de l’urbanisme parisien de la seconde moitié du XIXe siècle.

Adolphe Alphand et la construction du paysage de Paris

de Chiara SANTINI

Hors collection – 350 pages – format broché – 32 € – ISBN 979 1 0370 0375 1

L’ouvrage
Proche collaborateur du préfet Haussmann, et son héritier à la tête des travaux d’aménagement de la capitale, pendant presque quarante ans Alphand a dirigé la création du réseau des « espaces verdoyants » de Paris, c’est-à-dire de ce réseau de squares, jardins et promenades plantées qui, devenu un modèle de référence dans le monde entier, continue aujourd’hui à marquer l’espace public de la capitale, son imaginaire et ses usages.
Grâce à une longue enquête menée dans des archives en partie encore inexplorées, ce livre révèle une dimension inédite des Grands Travaux qui ont transformé Paris en « capitale du monde ». À la tête d’une équipe pluridisciplinaire composée de techniciens de haute volée — ingénieurs, paysagistes, horticulteurs, architectes — Alphand élabore une vision globale du rôle du végétal dans l’aménagement urbain. Ainsi, en faisant de la « nature » l’une des matrices de la fabrique urbaine, il en invente les paysages.
L’auteure
Chiara Santini est professeure d’histoire des jardins et du paysagisme à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP). Docteure en histoire et archiviste-paléographe, ses recherches portent sur les savoirs et savoir-faire du projet des jardins et des promenades urbaines en France entre les XVIIe et XIXe siècles. Auteure de nombreuses contributions scientifiques et de vulgarisation, elle est membre du Conseil d’administration de la Villa d’Este et de la Villa d’Hadrien à Tivoli (Patrimoine mondial, UNESCO). L’œuvre paysagère d’Adolphe Alphand a fait l’objet de son mémoire d’Habilitation à diriger des recherches en Histoire.

Cédric Feriel

Maître de Conférences en histoire contemporaine Université Rennes 2 / EA 7468 Tempora Groupe de recherche Inventer le Grand Paris

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search