Appel à contribution : Histoire du crédit et des relations de crédit au sein de la population ordinaire dans l’Europe du bas Moyen Âge et du début de l’époque moderne

Appel à contribution pour un numéro spécial de la revue Histoire Urbaine :

Histoire du crédit et des relations de crédit au sein de la population ordinaire dans l’Europe du bas Moyen Âge et du début de l’époque moderne

The history of credit and credit relationships among ordinary people in late medieval Europe

sous la direction de Claire BILLEN (Université Libre de Bruxelles) et Martha HOWELL (University of Columbia) pour un numéro spécial d’Histoire Urbaine

Download the full call with English version and bibliography / Télécharger l’appel intégral avec bibliographie : dossier_HU_credit

Date limite / deadline : 1er décembre 2014 / December 1st, 2014

 Des historiens actifs dans une grande variété de subdisciplines, allant de l’histoire des affaires et de l’économie à l’histoire sociale et culturelle ont ouvert un vaste champ d’investigation relatif à l’histoire du crédit et des relations de crédit au sein de la population ordinaire au bas moyen âge et au début de l’époque moderne. Afin de prolonger leur impulsion, nous projetons la réalisation d’un numéro spécial de la revue Histoire urbaine qui permettrait de poursuivre l’enquête en examinant : les systèmes de crédit et les relations sociales construites (ou perturbées) par les rapports de crédit touchant les ménages de détaillants, artisans, petits entrepreneurs et autres citadins non élitaires dans les villes commerciales médiévales et modernes, tant de l’Europe septentrionale que méridionale. Notre intérêt spécifique se porte sur la manière dont ce secteur de la population – des personnes qui disposent de petites affaires ou de modestes boutiques ou atelier – parviennent à faire vivre leur ménage de façon plus ou moins stable ou cherchent à s’établir comme entrepreneurs ou détenteurs de moyens de production, de commerce ou autre source de revenus, en ayant recours au crédit. Notre questionnement vise le profil des créanciers, les termes des contrats utilisés, les protections légales ou institutionnelles auxquelles créanciers et débiteurs peuvent avoir recours, les conséquences sociales et politiques qui peuvent découler de la fluidité du crédit ou de son absence, les contextes sociaux ou politiques qui favorisent ou non l’accès au crédit dans les villes. En proposant un tel angle de vue, nous espérons faire contribuer l’histoire du crédit à celle des dynamiques sociales et économiques urbaines.

Les articles pourront inclure des études sur les emprunts visant l’achat d’équipement, de stocks commerciaux ou de matières premières ; sur les prêts à l’acquisition de bâtiments ou d’emplacements fonciers ; sur les prêts à la consommation ou même sur les avances en prévision de succession ou d’attribution de douaire. Bien que nous focalisions notre investigation sur des acteurs, créanciers et débiteurs, appartenant au segment ‘moyen’ de la population citadine, nous pensons que l’on ne peut exclure qu’interviennent des prêteurs issus de groupes sociaux plus variés, comme les ecclésiastiques, les institutions charitables ou religieuses, les usuriers professionnels, les changeurs ou encore les élites commerciales. On pourra inclure les fonds prêtés par des citadins aux ruraux.

Nous attendons des textes éclairant différentes parties de l’Europe occidentale. Le rôle joué par les différences de régime juridique, de structures institutionnelles ou de systèmes culturels apparaîtrait ainsi plus clairement de même que la multiplicité des types de contrats en usage et donc la variété des sources utilisables.

 Si vous êtes en mesure de contribuer, envoyez-nous, s’il vous plaît une proposition d’environ 200 mots, décrivant l’article que vous pourriez soumettre (date limite 1er décembre 2014) à mch4@columbia.edu ; cbillen@ulb.ac.be

Les articles ne pourront dépasser 10.000 mots, notes comprises. Les langues de la revue sont le français et l’anglais. Nous attendons les textes pour le 31 Mars 2015 de manière à pouvoir faire paraître le numéro à l’automne.

Claire Billen et Martha Howell


Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

More Posts

Stéphane Frioux

Maître de conférences en histoire contemporaine, université Lyon 2 Chercheur au LARHRA, UMR CNRS 5190

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *