cropped-cropped-DSC005041

Soutenez et rejoignez la SFHU !

Animé par l’équipe de la Société Française d’Histoire Urbaine, ce site a pour vocation de fédérer la communauté française et francophone des historiens de la ville. On y trouve des informations sur la SFHU, sur sa revue Histoire Urbaine (3 numéros par an) et sur ses activités (en particulier ses journées d’études annuelles) mais aussi sur les multiples facettes de la recherche en histoire urbaine : colloques, publications, appels à projets, soutenances, initiatives diverses ont vocation à être annoncés dans la section “Billets” de ce site, et à être régulièrement regroupés dans une lettre d’information.

Si vous souhaitez communiquer une initiative, ou si vous souhaitez recevoir les informations (inscription à la lettre d’information), merci de prendre contact par courriel: sfhu@univ-paris-est.fr.

Pour adhérer ou réadhérer, c’est par ici !

 

 

Soutenance : Elodie Oriol, Vivre de la musique à Rome au XVIIIe siècle : lieux, institutions et parcours individuels.

Élodie ORIOL a le plaisir de vous convier à sa soutenance de thèse de doctorat en histoire moderne intitulée :

Vivre de la musique à Rome au XVIIIe siècle : lieux, institutions et parcours individuels.

La thèse sera présentée et soutenue publiquement le samedi 6 décembre 2014 à 14h,
à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence (MMSH), Salle Georges Duby, 5 rue du château de l’horloge, 13094 Aix-en-Provence

Devant un jury composé de :

Renata AGO, Professore ordinario, Università di Roma La Sapienza (directrice de thèse)
Gilles BERTRAND, Professeur des Universités, Université Pierre Mendès-France Grenoble 2
Marina D’AMELIA, Professore ordinario, Università di Roma La Sapienza
Brigitte MARIN, Professeur des Universités, Aix-Marseille Université (directrice de thèse)
Nicolas MORALÈS, Maître de conférences, Aix-Marseille Université
Franco PIPERNO, Professore ordinario, Università di Roma La Sapienza

PArution: Jérémy Brunet, Quand la grande guerre s’invite à Brive, 1914-1917 (PULIM, 2014)

Les PULIM ont le plaisir de faire part de la parution de l’ouvrage

  Jérémy Brunet
Quand la grande guerre s’invite à Brive, 1914-1917
Histoire de deux hôpitaux de l’arrière

Brive, dimanche 30 août 1914 : la population attend, fébrile, l’arrivée de « ses » premiers blessés de guerre. « Un spectacle à la fois pénible et grandiose » l’attend. Brive entrevoit les premiers indices du drame qui se joue déjà sur le front. Les hôpitaux corréziens accueillent des soldats martyrisés par l’armement moderne de cette première guerre de masse industrielle. Très vite on s’organise pour porter assistance à ces hôtes exceptionnels nimbés de prestige. Une vague de générosité les enveloppe. Elle ne sera pas de trop pour pallier les insuffisances initiales d’un service de santé qui entame le conflit avec une doctrine de prise en charge erronée. À l’orée de la guerre, un dépôt de blessés s’installe dans la caserne Brune. Rapidement prise de court, la structure ne doit son salut qu’au soutien de la population civile. Au début de l’année 1915, un nouvel hôpital est aménagé dans le collège Cabanis. Son installation n’est pas exempte de rebondissements malgré l’élan de solidarité locale dont elle fait l’objet. Bien desservie, Brive fait partie intégrante du vaste dispositif d’hospitalisation militaire de l’intérieur qui se construit et évolue au fil de la guerre. L’intrusion soudaine des blessés et des hôpitaux affecte la vie quotidienne de la population civile. La générosité spontanée des premiers temps se trouve peu à peu confrontée au prolongement imprévu de la guerre. La situation s’éternise, l’endurance charitable locale s’étiole…

Les archives du fonds 1914-1918 du service des archives médicales et hospitalières des armées, du centre de documentation du musée du service de santé ainsi que la presse locale corrézienne ont permis de reconstituer l’histoire des hôpitaux militaires temporaires qui ont fonctionné à Brive et dans ses environs pendant la Grande Guerre.

Cet ouvrage constitue la version remaniée d’un mémoire de Master 2 Recherche en Histoire de l’université de Limoges ; il a été couronné par l’Association Rencontre des historiens du Limousin, Prix Lémovice 2011 et bénéficié du soutien du Conseil Régional du Limousin et de la ville de Brive.
  514 pages
ISBN : 978-2-84287-630-2
25 €

Cet ouvrage est disponible :
à la boutique des PULIM

39C, rue Camille Guérin

87031 Limoges cedex

Tel. : 05.55.01.95.35 – Fax : 05.55.43.56.29

email : pulim@unilim.fr
chez votre libraire habituel

·         au comptoir des Presses d’université

86, rue Claude Bernard, Paris 75005 (à quelques pas de la rue d’Ulm)

Tél : 01 47 07 83 27

·         auprès de notre diffuseur :

FMSH-Diffusion 18-20, rue Robert Schuman

94220 Charenton-Le-Pont

Tél : 01.53 48 56 30 – Fax : 01.53 48 20 95

email : cid@msh-paris.fr
en ligne

http://www.lcdpu.fr

http://www.pulim.unilim.fr

Soutenance : Elsa Devienne, Des plages dans la ville : une histoire sociale et environnementale du littoral de Los Angeles (1920-1972)

Elsa Devienne a le plaisir de vous annoncer et de vous convier à la soutenance de sa thèse de doctorat, intitulée :

“Des plages dans la ville : une histoire sociale et environnementale du littoral de Los Angeles (1920-1972)”

 

Le samedi 6 décembre 2014 à 9h

École des Hautes Études en Sciences Sociales

                  105 Bd Raspail, 75006 Paris (Métro Saint Placide ou Notre-Dame-des-Champs)

                  Salles 7/8, 2e étage

Le jury est composé de :

M. Andrew J. DIAMOND, professeur à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

Mme Laurence GERVAIS, professeure à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Mme Geneviève MASSARD-GUILBAUD, directrice d’études à l’EHESS

M. Thomas J. SUGRUE, professeur à l’Université de Pennsylvanie

M. François WEIL, directeur d’études à l’EHESS (directeur de la thèse)

—-

Résumé de la thèse :

Cette thèse explore l’histoire du littoral de Los Angeles, et plus spécifiquement des plages qui font la renommée de la région, des années 1920 au début des années 1970. Il s’agit d’étudier les plages non pas seulement sous l’angle de l’histoire du tourisme et des loisirs, mais dans une perspective d’histoire urbaine. En effet, l’aménagement, l’accessibilité, la surveillance, la réglementation et la ségrégation raciale de ces vastes espaces publics font l’objet de multiples débats au cours du siècle. À la croisée de l’histoire environnementale et de l’histoire socio-culturelle, ce travail prend en compte les différents acteurs – ingénieurs, scientifiques, urbanistes, élus et propriétaires locaux – qui ont cherché à transformer et réguler le littoral suivant des visions concurrentes, voire contradictoires, ainsi que les hommes et les femmes qui ont fait valoir leur droit d’occuper et de s’approprier ce lieu. Trois conclusions principales se dégagent de cette étude. D’abord, les plages de Los Angeles sont aujourd’hui largement artificielles ; elles ont notamment été élargies de manière spectaculaire entre les années 1930 et 1960. Ensuite, elles sont le théâtre de multiples remises en cause des hiérarchies sociales et raciales qui prévalent en ville. Toutefois, dans l’après-guerre, un mouvement de modernisation des plages et des quartiers environnants engendre l’élimination partielle des publics et des pratiques jugés indésirables par les autorités. Enfin, les plages sont le lieu de naissance de plusieurs sous-cultures, qui contribuent à façonner un modèle balnéaire original et influencent les manières de montrer et mettre en valeur son corps, à la plage comme à la ville.

Appel à communication : colloque “Capitales photographiques”,

Colloque organisé par Sylvie Aubenas, Jean-Philippe Garric et Mercedes Volait, dans le cadre du Labex CAP (Créations Arts Patrimoine).

En partenariat entre la Bibliothèque nationale de France (Département des Estampes et de la photographie), l’Institut national d’histoire de l’art (Laboratoire IN VISU) et l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (HiCSA), avec le soutien de l’Académie de France à Rome et de l’Istituto Nazionale par la Grafica (Rome).

Jeudi 17 et vendredi 18 Septembre 2015, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, Paris 2e, Salle Vasari

DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES PROPOSITIONS : LE 15 JANVIER 2015

Téléchargez l’appel à communication : Capitales-photo_Appel_FRAN

A la rencontre de l’histoire architecturale et urbaine et de l’histoire de la photographie, le colloque “Les capitales photographiques” porte sur la période qui va des débuts de la photographie à la Première Guerre mondiale. Il s’intéresse à la façon dont l’image des villes se construit dans le média photographique, avec le souci de mieux saisir la nature de ces représentations, leurs évolutions dans la durée et la façon dont, rétrospectivement, elles transforment notre appréhension de l’histoire architecturale et urbaine et notre sentiment patrimonial.
Des propositions de contribution sont attendues sur Paris, Rome, Le Caire, Istanbul, Londres, Tolède, Athènes, Venise, Vienne, Saint-Pétersbourg, sans que cette liste soit limitative, sous forme d’interventions individuelles de 25 minutes, ou d’ateliers thématiques de 1h30.

Langues du colloque : Anglais, Espagnol, Français, Italien
Les questions et résumés de 2000 signes seront envoyés à : jean-philippe.garric@univ-paris1.fr

AAC : Les cultures urbaines à l’heure de la grande transformation du XIXe siècle, Jérusalem, 12-13 mai 2015

Appel à communications

Colloque international interdisciplinaire

Les cultures urbaines à l’heure de la grande transformation

du XIXème siècle (France et perspective globale)

Les mardi12 et mercredi 13 mai 2015, au CRFJ et à Bezalel, Jérusalem

Organisé par Bezalel et le CRFJ, Jérusalem

 

L’espace urbain évolue considérablement pendant le XIXème siècle. La morphologie innovatrice des villes inclut de nouveaux jardins et des parcs ouverts au public ; les grands boulevards et le réseau ferroviaire quadrillent la ville ; d’extraordinaires monuments sont érigés (la tour Eiffel, par exemple) ; musées, théâtres et opéras sortent de terre ; les grands magasins voient le jour, l’électricité envahit les vitrines, la publicité avec ses affiches et ses panneaux s’étalent sur ses murs.

      Cette mutation urbaine induit de nouveaux comportements : le plein air s’introduit dans la peinture, dans les nouveaux concepts de la santé, dans les loisirs – le déjeuner sur l’herbe, le canotage du dimanche ; le sport s’importe en ville (la bicyclette) ; les consommateurs adoptent fiévreusement le nouveau commerce ainsi que les cafés, les galeries d’art, le bal populaire et jusqu’aux expositions universelles. Un des aspects importants de cette modernité urbaine se manifeste également dans sa capacité à se projeter dans des villes qui relèvent de traditions très différentes, comme Le Caire ou Jérusalem.

 

Ce colloque analysera la culture urbaine du XIXème siècle sous ses multiples formes, et pour ce, se veut résolument interdisciplinaire et accueillera des chercheurs d’horizons différents. Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Plusieurs axes de recherche pourront être envisagés :

- les répercussions artistiques de la nouvelle ville : peinture, photographie, affiche,

- ses répercussions littéraires

- le nouvel urbanisme/l’aménagement de l’espace urbain du XIXème

- les nouveaux commerces urbains : grand magasins, boutiques, échoppes

- la diffusion des nouveautés urbaines nées en Europe dans les villes du Nouveau Monde et du Proche-Orient.

- la ville tentaculaire/la ville et ses banlieues

- les loisirs urbains

- mythes et légendes de la nouvelle ville

- de la ville à la mégapole

- jardins, parcs, squares

- les transports urbains : le train, la gare, la diligence, l’omnibus, la bicyclette

- utopie/s urbaine/s

 

Comité d’organisation :

Shoshana-Rose Marzel pour Bezalel et Julien Loiseau pour le CRFJ

 

Les propositions de communications, d’environ 250 mots, en français ou en anglais, sont à envoyer jusqu’au 20 décembre 2014, à :

Shoshana-Rose Marzel, shoshi@marzel.com ou à Julien Loiseau julien.loiseau@crfj.org.il

Programme de séminaire 2014-2015: Dynamiques des métropoles : gouvernement, aménagement et peuplement des agglomérations

Dynamiques des métropoles : gouvernement, aménagement et peuplement des agglomérations

Europe et Amérique du Nord

XXe-XXIe siècles

 

Séminaire 2014-2015

13h45-16h

 

Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

17, rue de la Sorbonne / 75005 Paris

Accès par la galerie Sorbon

Pré-inscription possible : emmanuel.bellanger@univ-paris1.fr

 

Organisateurs :

Emmanuel Bellanger, chargé de recherche du CNRS (CHS, Université Paris 1), Sylvie Fol, professeur d’urbanisme et d’aménagement de l’espace (Géographie-Cités, Université Paris 1), Annie Fourcaut, professeur d’histoire contemporaine (CHS, Université Paris 1), Renaud Le Goix, professeur de géographie (Géographie-cités, Université Paris 7), Olivier Ratouis professeur d’urbanisme et d’aménagement de l’espace (ADESS, Université Bordeaux Montaigne).

 

Présentation :

Ce séminaire souhaite questionner les effets des formes d’organisation administrative et politique des grandes agglomérations urbaines et des politiques de peuplement et d’aménagement de l’espace. Son approche est interdisciplinaire et ouverte au comparatisme. Il cherche à mettre en perspective les expériences métropolitaines en mobilisant les sciences sociales : l’histoire, la géographie, l’urbanisme ou la science politique.

Ce séminaire, qui s’appuie sur des recherches menées sur l’histoire des agglomérations, sur l’étude des catégories urbaines et sur les dynamiques de ségrégation, souhaite interroger les échelles et les cadres d’intervention des États et des collectivités territoriales du local au national. Il ambitionne de décrypter la construction des politiques urbaines, de suivre la circulation des savoirs et des modes de gouvernance des métropoles et de décrire les réseaux techniques et sociaux qui œuvrent à l’aménagement, au peuplement et à l’organisation politique et sociale des territoires.

Ce séminaire, destiné aux étudiants, aux chercheurs et aux enseignants-chercheurs, est ouvert aux acteurs des politiques urbaines.

Cinq séances sont programmées. Elles sont conçues autour d’intervenants présentant des territoires et des périodes différentes. Leurs communications questionneront les formes de peuplement, d’aménagement et d’organisation administrative et politique des territoires, et permettront de discuter des connaissances renouvelées sur la construction des métropoles afin d’engager des comparaisons.

 Séance 1. Construction politique et géographie des territoires

Lundi 1er décembre 2014

 Intervenants : Marie-Vic Ozouf-Marignier, directrice d’études à l’EHESS et Nicolas Verdier, directeur de recherche au CNRS

« Mutations et crises des circonscriptions territoriales françaises:

les leçons de la longue durée »

Discutant : Renaud Le Goix


Séance 2. Réforme territoriale et nouvelles gouvernances

Lundi 12 janvier 2015

 Intervenant : Fabien Desage, Maître de conférences en science politique (Lille 2-CERAPS/UdeM-CERIUM)

« De quoi l’intercommunalité est-elle le nom ? Réforme territoriale, transformations de la représentation politique et dépolitisation de l’action publique »

Discutant : Annie Fourcaut

 

  Séance 3. Circulations des savoirs et des pratiques : réseaux savants et politiques

Lundi 9 mars 2015

 Intervenant : Renaud Payre, professeur de science politique, Sciences Po Lyon

« Socio-histoire des circulations intermunicipales.

Les réseaux de villes de l’Union internationale des Villes à Eurocities (1913-2008) »

Discutant : Emmanuel Bellanger

  Séance 4. Fabrique et aménagement des agglomérations

Lundi 13 avril 2015

 Intervenant : Loïc Vadelorge, professeur d’histoire contemporaine, UniversitéParis Est Marne-la-Vallée

« Aménager la région parisienne ou gérer l’extension de Paris: les années 1960 en perspective »

Discutant : Olivier Ratouis

 

  Séance 5. Ségrégations, fragmentation et politiques de peuplement

Lundi 8 juin 2015

 Intervenant : Sonia Lehman-Frisch, professeur de géographie, Université ParisOuest Nanterre La Défense

« Inégalités et divisions socio-spatiales à San Francisco »

Discutant : Sylvie Fol

Parution : Pierre Bergel et Vincent Milliot (dir.), La ville en ébullition. Sociétés urbaines à l’épreuve, PUR, 2014

Cet ouvrage entend aider à confronter les analyses, les méthodes et les terrains d’enquêtes de l’histoire, de la géographie, de la sociologie, du droit, des sciences politiques et même du cinéma documentaire pour appréhender les moments où les villes entrent « en ébullition » du fait des tensions qui perturbent leur vie sociale ou de leur désordre matériel devenu « explosif ».

Pour en savoir plus :

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3656&utm_source=parution-la-ville-en-ebullition&utm_medium=e-mail&utm_content=notice&utm_campaign=outil-de-diffusion

Téléchargez la table des matières :Table matières ville en ébullition

Avec une postface de Michel Porret.

Avec le soutien du projet FNS Sinergia, de l’équipe DAMOCLÈS, université de Genève, du centre de recherche en Histoire quantitative, CRHQ UMR 6583 et ESO UMR 6590.

Colloque “Inventer le Grand Paris 1919-1944″, 4-5 décembre 2014

Inventer le Grand Paris
Regards croisés sur Paris et les métropoles : 1919-1944
 
Jeudi 4 et vendredi 5 décembre 2014
 
Auditorium du Musée du Petit Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
Métro Champs Elysées Clémenceau
 
Entrée libre

 

Programme complet : Programme Coll Inventer Grand Paris

En 1934 l’architecte Henri Prost et les services de la direction de l’extension de Paris achèvent le Plan d’aménagement de la région parisienne (PARP) pour le compte du Comité supérieur d’aménagement de la Région parisienne (CSARP) institué en 1928. Ce plan, approuvé en 1939, est le premier document d’urbanisme officiel à afficher l’ambition de maîtriser la croissance de la région capitale.

Ce colloque est le second d’une série consacrée à l’histoire de la planification et de la gouvernance du Grand Paris. Le premier (qui s’est tenu à la Cité du Patrimoine et de l’Architecture en décembre 2013) portait sur le centenaire du Rapport de la Commission d’extension de Paris (1913) et sur le contexte de l’immédiate avant-guerre. Ce second colloque (qui se tient à l’Auditorium du Petit Palais) s’intéresse à l’entre-deux guerres en croisant les regards sur les métropoles mondiales, et en retraçant les configurations professionnelles, politiques et académiques de la réforme urbaine et du « municipalisme ». Quatre-vingts ans après sa publication, nombre de questionnements soulevés à l’époque semblent encore à l’ordre du jour. Comment organiser le Grand Paris et non l’étendre davantage ? Comment organiser de façon rationnelle cette agglomération et, en particulier, sa grande banlieue qui est alors sous-équipée, sous-administrée et enclavée ? Comment se renouvellent les cadres politiques, les formes urbaines et paysagères, les configurations d’acteurs et les modes de financement qui agissent sur la transformation de l’agglomération ?

Pour toute information complémentaire, contactez-nous par mail :

 

Appel à contribution : Histoire du crédit et des relations de crédit au sein de la population ordinaire dans l’Europe du bas Moyen Âge et du début de l’époque moderne

Appel à contribution pour un numéro spécial de la revue Histoire Urbaine :

Histoire du crédit et des relations de crédit au sein de la population ordinaire dans l’Europe du bas Moyen Âge et du début de l’époque moderne

The history of credit and credit relationships among ordinary people in late medieval Europe

sous la direction de Claire BILLEN (Université Libre de Bruxelles) et Martha HOWELL (University of Columbia) pour un numéro spécial d’Histoire Urbaine

Download the full call with English version and bibliography / Télécharger l’appel intégral avec bibliographie : dossier_HU_credit

Date limite / deadline : 1er décembre 2014 / December 1st, 2014

 Des historiens actifs dans une grande variété de subdisciplines, allant de l’histoire des affaires et de l’économie à l’histoire sociale et culturelle ont ouvert un vaste champ d’investigation relatif à l’histoire du crédit et des relations de crédit au sein de la population ordinaire au bas moyen âge et au début de l’époque moderne. Afin de prolonger leur impulsion, nous projetons la réalisation d’un numéro spécial de la revue Histoire urbaine qui permettrait de poursuivre l’enquête en examinant : les systèmes de crédit et les relations sociales construites (ou perturbées) par les rapports de crédit touchant les ménages de détaillants, artisans, petits entrepreneurs et autres citadins non élitaires dans les villes commerciales médiévales et modernes, tant de l’Europe septentrionale que méridionale. Notre intérêt spécifique se porte sur la manière dont ce secteur de la population – des personnes qui disposent de petites affaires ou de modestes boutiques ou atelier – parviennent à faire vivre leur ménage de façon plus ou moins stable ou cherchent à s’établir comme entrepreneurs ou détenteurs de moyens de production, de commerce ou autre source de revenus, en ayant recours au crédit. Notre questionnement vise le profil des créanciers, les termes des contrats utilisés, les protections légales ou institutionnelles auxquelles créanciers et débiteurs peuvent avoir recours, les conséquences sociales et politiques qui peuvent découler de la fluidité du crédit ou de son absence, les contextes sociaux ou politiques qui favorisent ou non l’accès au crédit dans les villes. En proposant un tel angle de vue, nous espérons faire contribuer l’histoire du crédit à celle des dynamiques sociales et économiques urbaines.

Les articles pourront inclure des études sur les emprunts visant l’achat d’équipement, de stocks commerciaux ou de matières premières ; sur les prêts à l’acquisition de bâtiments ou d’emplacements fonciers ; sur les prêts à la consommation ou même sur les avances en prévision de succession ou d’attribution de douaire. Bien que nous focalisions notre investigation sur des acteurs, créanciers et débiteurs, appartenant au segment ‘moyen’ de la population citadine, nous pensons que l’on ne peut exclure qu’interviennent des prêteurs issus de groupes sociaux plus variés, comme les ecclésiastiques, les institutions charitables ou religieuses, les usuriers professionnels, les changeurs ou encore les élites commerciales. On pourra inclure les fonds prêtés par des citadins aux ruraux.

Nous attendons des textes éclairant différentes parties de l’Europe occidentale. Le rôle joué par les différences de régime juridique, de structures institutionnelles ou de systèmes culturels apparaîtrait ainsi plus clairement de même que la multiplicité des types de contrats en usage et donc la variété des sources utilisables.

 Si vous êtes en mesure de contribuer, envoyez-nous, s’il vous plaît une proposition d’environ 200 mots, décrivant l’article que vous pourriez soumettre (date limite 1er décembre 2014) à mch4@columbia.edu ; cbillen@ulb.ac.be

Les articles ne pourront dépasser 10.000 mots, notes comprises. Les langues de la revue sont le français et l’anglais. Nous attendons les textes pour le 31 Mars 2015 de manière à pouvoir faire paraître le numéro à l’automne.

Claire Billen et Martha Howell

Appel à contribution : Journal of City, Culture and Architecture

Call for Papers

Journal of City, Culture and Architecture  

 

Le Journal of City, Culture and Architecture concentrates on publishing the highest quality original research of scholars in a broad range of disciplines, including architecture, art, cultural studies, anthropology, urban studies, geography, and demography, and their relations with history, psychology, sociology, and statistics.

The Journal seeks to explore the ways of improving comprehensive examination of various interdisciplinary approaches to studying urban culture, city identity, metropolitan life and architecture various forms of art by focusing the roles of human communication in space and symbolic borders between different communicative practices and the cultural aspects of urbanization.

The primary goal is to promote pioneering research on cultural diversity and richness of traditional and local societies, urban structuralism to the semiotic perspectives of poststructuralism, cultural institutions and heritage and the spiritual-material products and the architectural structures throughout the life time of mankind, and to make a strong link between past and future. The cultural manufacturing types and the art of living that are formed throughout centuries and experiences, when considered its contribution both to multi-cultural social life and keeping cultural memory alive, will be remembered as the most striking evidence for cultural and social originality of a society which tell its own aesthetic idea by its produced arts. Research Areas Include:

- City and City’s Identity
- Urban Culture and experience of modernity
- Cultural values, City and Conservation
- Urbanization and Health
- Regeneration of City and Challenges
- Architectural features of urban culture,
- The environment and sustainability in the city life,
- The impact of design and culture on cities and architecture.
- The mapping and the imagination on cities
- Sustainable Architecture Strategy, Optimization, Modelling
- City Policy, Planning and Design,
- Land use and Land cover on cities

The quick (30 days) and double blind review process, rich editorial board, zero tolerance for plagiarism and high respect for publication ethics, a strong commitment for scheduled publication are the key features of the Institute’s journals. The journal accepts online submissions only.

Submission and Publication Information:

Submission deadline: January 5th,  2015
First round decisions announced: March 20th, 2015
Authors submit revised manuscripts: May 28, 2015
Final manuscript submissions to publisher:  July, 2015
Number of papers: 5 to 7 papers

For more information, visit the official website of the journal  jcca.macroworldpub.com

If you would like to discuss your paper prior to submission, or seek advice on the submission process please contact the Journal of City, Culture and Architecture, Editorial Office, at the following email address: jcca@macroworldpub.com

Editor-In-Chief
Eren Erdener, Ph.D.
University of Oklahoma
College of Architecture

Société Française d'Histoire Urbaine


Carnets de recherche